janvier 22nd, 2013 by Pharmacien

Une décision de justice qui aura valeur de jurisprudence vient d’admettre un lien entre le tabagisme passif subi par une enseignante au sein de l’École nationale d’architecture de Toulouse (Ensat) et le cancer du poumon qu’elle a développé par la suite.

La Cour administrative d’appel de Bordeaux a condamné l’établissement à 22.320 euros de dommages et intérêts (soit 7 fois plus que le jugement en première instance), estimant que le non-respect de la loi Evin dans les locaux scolaires était directement à l’origine du cancer. La victime atteinte d’asthme n’était en effet nullement exposée à la fumée à l’extérieur de son lieu de travail. À la retraite depuis 2003, l’enseignante sociologue âgée d’une soixantaine d’années a dû subir une ablation d’un poumon et fait toujours l’objet de traitements lourds.

Si Gérard Audureau, président de l’association Droits des non-fumeurs (DNF), se réjouit de cette « décision très précise » qui aura selon lui « un effet direct », il juge néanmoins le montant de l’indemnisation « presque ridicule » au regard de l’état de santé de la sexagénaire et des sommes qu’elle a engagées pour pallier au préjudice (près de 80.000 euros).

Rappelons que, si l’on en croit une étude publiée en 2010 par la revue médicale britannique The Lancet, le tabagisme passif est responsable d’un décès sur 100, soit plus de 600.000 morts chaque année dans le monde, dont 165.000 chez des enfants.

Source: LCI.fr

Posted in Santé publique Tagged with: ,

décembre 10th, 2010 by Pharmacien

Pour la première fois depuis des décennies, l’espérance de vie américaine est en recul, indiquent Les Echos. Les personnes nées en 2008 peuvent en effet espérer vivre en moyenne 77,8 ans, soit un mois de moins que celles nées en 2007, souligne une étude des National Vital Statistics Reports, publiée hier. Tandis qu’entre 1976 et 2008, l’espérance de vie des Américains a « généralement été en augmentation », en 2008, elle est passée de 75,4 ans à 75,3 ans pour les hommes et de 80,4 ans à 80,3 ans pour les femmes.
Les hommes noirs, qui généralement ont presque cinq ans d’écart d’espérance de vie en leur défaveur avec les blancs, ont toutefois atteint en 2008 un record, améliorant leur longévité de deux mois à 70,2 ans contre 70 ans en 2007. Au rang des quinze premières causes de mortalité figurent en tête les maladies du coeur, les tumeurs cancéreuses, les maladies respiratoires et les accidents cardio-vasculaires.

Source: lesechos.fr

Posted in Etudes Tagged with: , , ,

avril 29th, 2010 by Pharmacien

L’indice Thomson Reuters de la confiance des consommateurs de services de santé a baissé de trois points de pourcentage, par rapport à une base de 100 en décembre, pour tomber en mars à 97.

« Il est frappant de constater que les Américains s’attendent à une aggravation de la situation au cours des trois prochains mois », a commenté Gary Pickens, responsable recherche chez Thomson Reuters.

Thomson Reuters interroge annuellement par téléphone plus de 100.000 foyers à propos de leur comportement en matière de santé. L’étude en question est fondée sur un échantillon de 3.000 personnes représentatives du pays dans son ensemble.

« Je pense que cela a à voir avec la réforme. Faire passer cette loi n’a pas rassuré les Américains, qui ne voient pas bien ce qu’elle signifie pour eux », a déclaré Pickens.

L’étude est disponible sur le site http://healthcarescience.thomsonreuters.com/indexes/.

Maggie Fox, Gregory Schwartz pour le service français

Source: L’Express

Posted in Actualité Tagged with: , ,

avril 28th, 2010 by Pharmacien

Nouvelle offensive de l’Amérique conservatrice contre l’avortement.

Les parlementaires de l’Etat de l’Oklahoma ont adopté mardi une série de lois qui restreignent la liberté des femmes à se faire avorter. Des dispositions qui comptent parmi les plus «extrêmes» du pays, selon les organisations favorables à l’avortement.

L’un des textes protège dorénavant les médecins contre d’éventuelles plaintes de parents en cas de malformations du nouveau-né. De fait, les médecins qui choisiraient de ne pas divulguer les résultats d’analyses sur des malformations du foetus – une amniocentèse qui permet de détecter certaines anomalies chromosomiques par exemple – ne pourront pas être poursuivis en justice.

L’avortement est rendu plus difficile même pour les femmes qui ont été victimes de viol ou d’inceste. Avant de mettre un terme à leur grossesse, elles devront ainsi prendre connaissance d’une description détaillée de leur foetus et voir une image réalisée par échographie. Elles devront d’ailleurs se soumettre à une échographie par voie vaginale plutôt qu’abdominale car les médecins sont appelés à utiliser la méthode «qui montre l’embryon ou foetus le plus nettement».

Les lobbys «pro-life» redoublent d’activisme

Le gouverneur démocrate de l’Etat, Brad Henry, avait tenté la semaine dernière de bloquer ces textes par son veto. Mais mardi, les parlementaires de l’Etat de l’Oklahoma, à majorité républicaine, sont passés avec l’aide de voix démocrates. Le veto du gouverneur n’est en effet pas absolu et peut être outrepassé avec une majorité des deux tiers.

Le Center for Reproductive Rights, une organisation favorable à la liberté de choix pour l’avortement, a aussitôt porté plainte. Il conteste notamment la constitutionnalité du dispositif obligeant les femmes à subir une échographie vaginale, affirmant que cela empiète «profondément sur la vie privée», protégée aux Etats-Unis par le 14e amendement de la Constitution.

C’est au nom de ce même amendement qu’en 1973, la Cour suprême des Etats-Unis avait décidé que les Etats ne pouvaient pas limiter les droits à l’avortement avant que le foetus soit considéré comme viable – généralement autour de 24 semaines – ou lorsque la vie de la femme est en danger. Mais plusieurs Etats ont depuis adopté des lois restreignant de facto ces droits à l’avortement.

Source: Le Figaro

Posted in Femme Tagged with: ,