décembre 29th, 2010 by Pharmacien

Dans le Var,plus précisément autour de Brignoles, il ne fait pas bon avoir un problème dentaire pendant les fêtes de fin d’années !

Vous êtes plusieurs à nous avoir adressé un mail à ce sujet. Tous les cabinets sont fermés pour cause de vacances… Nous avons testé la prise de rendez vous, et effectivement c’est un véritable no-man’s land sanitaire !

Aucun cabinet n’est à même de vous proposer une solution, quand on ne tombe pas sur un simple répondeur qui vous annonce qu’il ne prend pas de message. La seule solution ? Descendre sur Toulon ou Hyères, où là nous avons pu après 25 appels différents avoir un rendez vous en urgence. Pour certains l’urgence est une notion particulière: Pas avant 3 jours … Souffrez souffrez, soyez courageux.

L’ordre des dentistes est également aux abonnés absent. Ils sont censé pouvoir vous donner une liste de dentiste sérieux travaillant pour la santé de leur patients. Mission échouée !

Pour finir le seul dentiste à avoir répondu favorablement est le Docteur SCHLOSSER à Hyères qui à accepter de nous recevoir entre deux rendez vous. Un professionnalisme qui fait plaisir et qui rassure tout de même un peu. Certes cela fait pratiquement une heure de transport, mais quand on souffre.

Nous avons évidement expliqué notre démarche afin de ne pas encombré inutilement le cahier de rendez vous.

Si vous avez déjà été dans cette situation, quelque soit la région, n’hésitez pas à partager vos coups de gueule !

Posted in Santé publique Tagged with: , , , ,

décembre 13th, 2010 by Pharmacien

Un médecin généraliste de garde pourrait désormais être sanctionné pour avoir dispensé des soins en urgence « au-delà de ses compétences », selon l’avis suivi par la Cour de cassation qui pourrait faire jurisprudence en cas de confirmation en cours d’appel.

A la suite d’une plainte pour erreur de diagnostic à l’origine d’un traitement inadapté, la Cour de cassation considère en effet (article 70 du code de déontologie) que ledit praticien « n’avait pas qualité de médecin urgentiste pour l’exonérer de sa responsabilité alors qu’il est fait déontologiquement obligation à tout praticien de s’abstenir, sauf circonstances exceptionnelles, d’entreprendre ou de poursuivre des soins ou de formuler des prescriptions dans des domaines qui dépassent ses connaissances, son expérience et les moyens dont il dispose ».

Dans ce cas précis, un urgentiste est incriminé d’avoir diagnostiqué une fracture simple alors qu’il aurait dû déceler une fracture de Monteggia.

Source: Egora.fr

Posted in Médecine Tagged with: , ,