février 28th, 2011 by Pharmacien

L’Autorité européenne de sécurité des aliments remet en cause les conclusion de deux études récemment publiées sur les édulcorants chimiques. La première, danoise, concluait que ces derniers pouvaient provoquer des naissances avant terme chez les femmes. La seconde, italienne et menée sur des souris, soulignait un risque accru de cancer du foie et du poumon chez les mâles.

A la demande de la Commission européenne, l’Efsa, qui examine régulièrement la question de la sécurité des édulcorants et de l’aspartame, s’était penchée sur ces études, avec l’aide de l’Agence nationale française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Les membres du groupe ANS (groupe scientifique sur les additifs alimentaires et les sources de nutriments ajoutés aux aliments) se prononceront mardi et mercredi sur la nécessité éventuelle d’entreprendre des travaux additionnels en rapport avec ces études.

Il ne reste plus qu’à attendre les résultats de ces nouvelles études, si elles ont lieu, pour connaitre enfin les risques potentiels liés à la prise d’aspartam.

Posted in Santé publique Tagged with: ,

avril 28th, 2010 by Pharmacien

Selon le dernier baromètre santé nutrition de l’Inpes, « les jeunes boivent de plus en plus de boissons sucrées. Les chiffres font apparaître que 40% des 18-25 ans ont consommé la veille au moins une boisson rafraîchissante sans alcool », note Le Monde. « Près de 30% des 26-34 ans ont fait de même. […] Dans la population générale, la consommation est également à la hausse », indique le quotidien.
La France « est, avec 60 litres de boissons sucrées par an et par habitant, loin derrière l’Allemagne – premier pays d’Europe avec 130 litres – et les Etats-Unis, 190 litres ». Le journal note que « l’excès de sodas et de jus de fruit présente des risques pour la santé » et rapporte que « nombre d’études font le lien entre la consommation de boissons sucrées et le risque d’obésité, de maladies cardio-vasculaires et de diabète. Y compris les jus de fruits, considérés comme bons pour la santé alors qu’ils contiennent beaucoup de sucre ».
L’OMS « préconise de limiter l’apport des boissons sucrées à 10% de l’énergie consommée. […] La solution serait de réserver les boissons sucrées aux moments festifs et de ne boire que de l’eau pendant les repas, à quelques exceptions près ».

Source : Le Monde

Posted in Prévention Tagged with: , , ,