février 22nd, 2012 by Pharmacien

Un rapport sur l’évolution de l’épidémie de VIH/SIDA dans le monde, publiée le 21 novembre par l’ONUSIDA, confirme qu’elle a résolument pris un nouveau visage au cours des dernières années et porte en lui la promesse d’une victoire contre cette maladie apparue il y a seulement une trentaine d’années.

« Le nombre de personnes vivant avec le VIH n’a jamais été aussi important (34 millions), principalement en raison d’un meilleur accès aux traitements » remarquent en exergue les auteurs de cette analyse, tandis que le directeur de l’ONUSIDA, Michel Sidibé se félicite : « Il y a quelques années seulement, il paraissait fantaisiste d’annoncer la fin de l’épidémie de sida à court terme, mais la science, l’appui politique et la riposte communautaire commencent à produire des résultats tangibles et certains ».

Rappelons que seul le préservatif peut vous protéger lors des rapports sexuels. L’utilisation de celui ci doit se faire sans tabous et dès le premier rapport.

Posted in Prévention Tagged with: , ,

septembre 11th, 2010 by Pharmacien

« On estime en France à environ 8 500 le nombre de nouvelles contaminations par an, sachant que la moitié concerne les homosexuels« , indique Le Figaro.

« Ces derniers sont 200 fois plus touchés par le VIH que la population hétérosexuelle (non toxicomane) », selon une étude parue dans The Lancet Infectious Diseases et menée par l’INVS. « Nous savons qu’entre 13 à 18% des gays sont infectés par le VIH, ce qui est énorme puisqu’il s’agit de la prévalence observée en Afrique du Sud où l’épidémie est majeure », observe le Dr Caroline Semaille, responsable de l’unité VIH-Sida à l’INVS. « À titre de comparaison, on estime que la prévalence de l’infection à VIH en France est de 0,23% ». « Si les gays sont les plus concernés, c’est parce qu’ils prennent plus de risques que les autres en ayant des rapports non protégés, d’autant qu’ils ont en général plus de partenaires.

Et parce qu’en elle-même, la pratique sexuelle des homosexuels hommes est plus contaminante que celle des hétéros », note le quotidien. « Les autres pays européens et les États-Unis ont fait le même constat, notamment depuis 2000 », ajoute le journal.

Posted in Homme, Prévention Tagged with: , , ,

juillet 22nd, 2010 by Pharmacien

Barack Obama a présenté le 13 juillet un nouveau plan de lutte contre le sida, rapporte le Huffington Post. L’objectif est de réduire le nombre d’infections de 25% d’ici à 5 ans, et de traiter 85% des patients dans les trois premiers mois qui suivent le diagnostic.
Selon la Maison blanche, les efforts du précédent gouvernement n’ont porté que sur le traitement de la maladie, ce qui a conduit « les Américains à moins se préoccuper du virus ». Chaque année, 56 000 nouvelles infections sont diagnostiquées, un chiffre stable mais qui conduit à une augmentation régulière du nombre de séropositifs (1,1 million). Ainsi, le nouveau plan prévoit de mettre l’accent sur la prévention des populations à risque. Les afro-américains notamment (13% de la population), représentent près la moitié des infections, note le Los Angeles Times.
Le plan prévoit également de renforcer le dépistage, poursuit le Washington Post. L’objectif est d’augmenter à 90% le taux de la population consciente de son infection, contre 79% actuellement. Les premières réactions des professionnels de la santé ont toutefois été mitigées. Selon plusieurs associations, ce plan arrive trop tard et ne présente surtout aucune augmentation de budget significative.  »

15 mois pour concevoir ce plan et le gouvernement réalise juste ce que les gens sur le terrain savent depuis des mois : il n’y a pas de fonds, pas de savoir-faire, pas de leadership », déplore Michael Weinstein, président de AIDS Healthcare Foundation.

Posted in Prévention Tagged with: , ,

mai 11th, 2010 by Pharmacien

Le Figaro s’intéresse à une étude publiée dans le British Medical Journal concernant « l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente », due à Chlamydia trachomatis, qui « a pour caractéristique de provoquer peu ou pas de symptômes, notamment pour les jeunes filles ».

« Le problème, c’est qu’en l’absence de traitement, cette infection majore le risque de stérilité et de grossesse extra-utérine », précise le quotidien. Il rappelle qu’en Grande-Bretagne, « les pouvoirs publics ont recommandé en 2003 un dépistage annuel pour les jeunes filles de moins de 25 ans ». Il souligne également que des experts suggèrent de « réaliser un test après chaque nouveau partenaire ».

Posted in Femme, Homme Tagged with: , , ,