7 conseils pour bien préparer le printemps et l’été
mars 26th, 2012 by Pharmacien

 

7 conseils pour bien préparer le printemps et l’été

 

Les périodes printanières et estivales s’annoncent bien. Le changement d’heure est passé, les oiseaux chantent de plus en plus et bientôt sera venu le temps de s’habiller plus légèrement et profiter des avantages de cette période de l’année.

Bien que la nonchalance et le farniente vont guider quelques uns de nos pas, il est primordial de bien préparer ces périodes d’ensoleillement, de promenades en plein air et de repas en extérieur. Sans forcément devenir hypocondriaque ou apprendre par coeur le Traité d’Hygiène de E.Tourtelle et J.-N. Hallé de 1838, voici quelques rappels pour préparer et parfaire votre printemps et votre été !

 

7 gestes simples au quotidien

 

  1. Le printemps et l’été c’est l’époque des fleurs, des promenades en forêt, en bord de mer et des roulades dans l’herbe. Au quotidien, pensez à vous protéger des éventuelles piqures d’insectes (avec des produits à utiliser corporellement et des produits à placer dans votre environnement ou sur vos vêtements pour faire fuir les insectes nuisibles).
  2. Ouvrez les fenêtres ! Aérez quotidiennement votre domicile et profitez de ces saisons pour faire prendre l’air à toutes vos couvertures, tapis et autres pulls ou vêtements d’hiver.
  3. Évitez impérativement de vous exposer au soleil sans protection et fuyez les températures qui seraient trop excédantes. Si vous ne pouvez pas faire autrement, pensez à toujours vous hydrater et emporter une bouteille d’eau ou une gourde avec vous. Vous pouvez aussi utilisez des vaporisateurs d’eau pour hydrater votre peau. N’oubliez pas non plus de ne pas vous exposer n’importe quand dans la journée. Car même si l’on peut calmer un coup de soleil avec quelques pommades ou crèmes, ceci est à proscrire pour votre santé.
  4. Se nettoyer correctement les narines, pour éliminer les poussières, graminées et pollens, en utilisant par exemple de l’eau de mer salée ou du sérum physiologique (qui pourra servir pour nettoyer vos yeux en cas de poussières ou d’irritations).
  5. Ne négligez pas votre hygiène corporelle. Les températures hautes multiplient la prolifération des microbes. Se laver les mains régulièrement dans la journée n’est pas inutile, sachant que l’extérieur nous amène à toucher encore plus d’objets fomites (qui sont des objets contaminés par des pathogènes et donc susceptibles de propager une infection par contagion). L’usage d’un savon doux et d’une brosse à ongles permettra de prendre soin de vos mains.
  6. Consommez un maximum de fruits et de légumes ! Profitez des vitamines qu’offrent les fruits et légumes de saison, crus, cuits ou en jus, les fruits et les légumes permettent de varier au maximum les repas et de se ressourcer. De préférence des produits locaux plus que des produits importés (pensez à rendre visite à vos agriculteurs et maraichers à proximité). N’oubliez pas qu’en cas d’allergies à certains fruits, vous trouverez sans doutes assez de variétés et familles pour faire votre bonheur – ou si vous n’aimez pas trop les fruits, il est possible de faire des cures de compléments alimentaires. Pour les personnes allergiques il existe de plus en plus de produits en grandes surfaces et commerces Bio, mais aussi sur Internet, entre autre avec des site de recettes et astuces pour les personnes allergiques comme le site : http://www.withlove-allergenfree.com/ Concernant votre ligne, même si des petits excès ne font pas de mal, ne négligez pas de consommer en fonction des besoins caloriques ; à savoir par exemple : pour les femmes entre 20-40 ans = 2200 kcal, 41-60 ans 2000 kcal – pour les hommes entre 20-40 ans = 2700 kcal, 41-60 ans 2500 kcal. Il est toujours possible de faire quelques régimes minceur, mais l’idéal réside dans une bonne alimentation quotidienne en fonction de vos vrais besoins. 
  7. Pour les sensations de jambes lourdes qui sont possibles avec la chaleur, évitez l’alcool et le tabac, pratiquez les bains de pieds et les massages des jambes avec des huiles. N’oubliez pas de faire quelques exercices physiques quotidiens, et vous trouverez aussi des drainants très actifs et naturels pour optimiser votre circulation.

 

© MonGuideSanté

Posted in Actualité, Allergies, Bien être, Hygiène Tagged with: , , , , , ,

juin 3rd, 2011 by Pharmacien

 

Les UV veulent votre peau !

 

Protéger sa peau et choisir une protection solaire

L’été pointe le bout de son nez à vitesse grand V. Et vous savez ce que cela annonce – le temps de profiter d’une saison, propice aux excursions en montagne, à la plage, les barbecues en famille, les fête de voisins, les festivals – ou toute autre raison pour sortir et profiter du temps clément, congés ou pas. Mais cette période marque également un moment crucial pour la sensibilisation au cancer de la peau, et aux recommandations nécessaires – même si tout le monde sait qu’il faut se protéger, la piqûre de rappel ne fait jamais de mal.

Selon Cancer Info, « environ 8 250 nouveaux cas estimés en France en 2010 dont 47 % survenant chez l’homme, le mélanome se situe au onzième rang des cancers, tous sexes confondus. Il se place au onzième rang des cancers masculins et au neuvième rang des cancers féminins. Parmi l’ensemble des cancers, le mélanome a la plus forte augmentation d’incidence. Les tendances récentes suggèrent que l’incidence du mélanome pourrait avoir atteint un pic. » [1]

Le temps est venu de réviser quelques conseils simples pour rester vigilant face au soleil. La peau est le plus grand organe du corps, et le mélanome est la forme la plus grave de cancer de la peau, selon l’American Academy of Dermatology. Caractérisé par la croissance incontrôlée des cellules productrices de pigment, le mélanome est généralement diagnostiqué à l’âge de 58 ans chez la femme et 60 ans chez l’homme (chiffres 2005, France. [1], avec un taux de mortalité estimé en 2010 de 1,6 pour 100 000 hommes et 1,0 pour 100 000 femmes.

Les enfants et adolescents ne sont pas plus à l’abri de dangereuses conséquences de l’exposition au soleil. Mais – si c’est important d’être conscient des risques – il n’y a pas besoin de se cacher du soleil de l’été. Le mélanome est traitable lorsqu’il est diagnostiqué tôt (mais on s’en passerait bien), et il y a quelques mesures simples que vous pouvez prendre pour empêcher tous ensemble les risques de complications. Il suffit de suivre quelques conseils simples.

4 manières de protéger sa peau des méfaits de l’exposition solaire

 

1. Faire le lézard : Se mettre à l’abri

 

Alors qu’il est certain que l’exposition au soleil est importante pour la production de vitamine D, il en faut beaucoup moins que certains puissent l’imaginer – pas besoin de rester une journée entière en plein soleil, en encore moins sans protection solaire.

Pour fabriquer de la vitamine D, et en fonction de la nature de votre peau, vous avez seulement besoin d’environ 10 minutes d’exposition au soleil sans protection. Ce bain de « soleil santé » peut-être fait dans la matinée ou en soirée, lorsque les rayons du soleil sont moins intenses.

D’après le Professeur Michael F. Holick (Centre médical de l’Université de Boston), « la façon la plus économique et la plus efficace de constituer des réserves adéquates de vitamine D consiste à prendre du soleil, mais surtout pas un coup de soleil, sur les bras et les jambes (ou sur le visage et les bras) de deux à trois fois par semaine sans protection solaire entre 11h et 14h. La durée d’exposition varie selon l’endroit où l’on se trouve : elle est de seulement deux à trois minutes en Floride, mais de 5 à 15 minutes à Boston et de 10 à 20 minutes à Toronto. Bref, si vous vous promenez à l’heure du midi en manches courtes, le tour est joué. Notez que les personnes à la peau foncée doivent s’exposer plus longtemps que les personnes à la peau claire pour fabriquer suffisamment de vitamine D, car leur pigmentation réduit l’effet des rayons UV sur la peau. ». [2]

Cependant, même si quelques minutes d’exposition, entre 12h et 16h, les rayons ultraviolets (UV) « émis par le soleil sont les plus intenses en France métropolitaine », et il sera nécessaire de se mettre à l’abri et/ou de se protéger par l’application d’une crème protectrice.

Pour toutes vos activités de plein air, recherchez les endroits ombragés et portez un chapeau ou une casquette (pour les enfants c’est d’office!). Et n’oubliez pas qu’à la plage, le parasol est utile mais il ne vous protège pas totalement à cause de la réverbération des rayons du soleil sur le sable.

2. Être armé : Choisir le bon écran protecteur

 

Les écrans solaires n’offrent pas tous un indice de protection (SPF ou ou en anglais FPS, sunburn protection factor)) contre les rayons UVA (ultraviolet A) et UVB (ultraviolet B). En fait, un certain nombre d’entre eux seulement bloquent les rayons UVB. Les rayons UVB sont plus souvent accusés de provoquer le cancer de la peau parce qu’ils touchent directement l’ADN et les cellules, mais cela ne signifie pas que les rayons UVA sont sans danger.

Selon les scientifiques, les rayons UV-A ont des longueurs d’onde conséquentes et sont capables de pénétrer plus profondément dans la peau. Ils peuvent causer des rides, accélérer le vieillissement et jouer un rôle prépondérant dans le cancer de la peau.

Recherchez des écrans solaires qui offrent une protection à large spectre, ce qui signifie que le flacon de votre crème doit indiquer qu’il protège contre les rayons UV-A et UV-B. L’impact des UV-A est aussi dangereux pour les yeux des enfants, des lunettes de protection solaire font don partie de l’attirail.

Les autorités médicales recommandent d’utiliser un écran solaire avec un SPF d’au moins 30. Appliquer correctement de façon homogène une demi-heure avant l’exposition solaire et renouveler fréquemment tout au long de la journée. Il est aussi possible de se protéger les cheveux grâce à des huiles capillaires, des brumes ou des gelées protectrices et bienfaisante pour votre chevelure. L’application d’une crème ou d’un lait hydratant après une exposition est aussi très utile pour garantir la souplesse de votre peau.

3. Connaître ses ennemis : Examinez votre peau régulièrement

 

Faire un point, une vérification de la peau chaque année avec votre dermatologue, peu importe l’âge ! Et entre deux rendez-vous, consultez l’état de votre peau vous-même quelques fois par mois – révisez la cartographie de votre peau afin d’anticiper et surveiller. Il n’y a pas besoin de pinailler et perdre du temps, il suffit de rechercher quelque chose d’anormal ou de tout changement majeur.

Si un grain de beauté est plus grand, plus sombre, noir ou qu’il y a un saignement, vous devriez aller voir votre médecin. Assurez-vous de vérifier le haut du dos et des jambes en particulier parce que ce sont des parties qui sont souvent exposées au soleil.

Rappelez-vous, le mélanome est curable par la chirurgie s’il est découvert tôt. N’hésitez pas à appeler et consulter un dermatologue si quelque chose semble étrange. Probablement, le dermatologue va utiliser une lampe à ultraviolet pour vérifier vos grains de beauté (lentigo) sur la peau, et pouvoir surveiller une éventuelle pathologie précancéreuse.

4. Affûter les outils : Faites le plein d’antioxydants

 

Une alimentation riche en fruits et légumes ne sera pas seulement votre bonne action de l’été. Il sera donc également le moment d’aider votre organisme à lutter contre la plupart des cancers et recharger les batteries en vitamines. Comme le signalait dernièrement l’ANSES [5], il n’existe pas d’aliment ou de nutriment « anticancer » en soi, et de nombreux fruits et légumes pourront consolider votre organisme.

Pour un coup de pouce supplémentaire de protection, se pencher par exemple sur la supplémentation en vitaminé et minéraux, et la consommation de vitamines, dont la vitamine C, que de nombreux fruits estivaux offrent.

Pour continuer à profiter des journées ensoleillées et chaudes à venir., le mélanome est facile à éviter, et cela prend seulement quelques minutes de votre journée pour le faire. Soyez donc prudent et en sécurité, mettez vos enfants à l’abri et informez-les de l’importance des comportements à mener sous le soleil pour tous, afin de rester le plus temps possible à l’extérieur cet été.

Enfin, n’oubliez pas de vous protéger des moustiques !

© Journal.de-la-sante.fr – Juin 2011

 

Sources

[1] http://www.e-cancer.fr/les-cancers/melanomes-de-la-peau/prevenir-le-melanome & http://www.aad.org/
[2] http://www.passeportsante.net/fr/actualites/nouvelles/fiche.aspx?doc=2004051700
[3] Ultraviolet (UV) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ultraviolet
[4] http://www.prevention-soleil.fr/gestes-essentiels.html
[5] Nutrition et cancers : quelles recommandations ? | 26/05/2011 | http://www.anses.fr/ | Rapport : http://www.anses.fr/cgi-bin/countdocs.cgi?Documents/NUT2007sa0095Ra.pdf

 

Posted in Actualité, Bien être, Protection solaire Tagged with: , , , , , ,