mars 27th, 2014 by Pharmacien

Six ans après l’interdiction d’une première série de phtalates, l’heure est au bilan aux Etats-Unis. Celui-ci est mitigé si l’on en croit une étude de l’université de Californie publiée en janvier dans Environmental Health Perspectives. Certes, l’exposition à certains phtalates a quasiment été enrayée, mais les industriels les ont remplacés par d’autres produits.

[image src=’http://votre-pharmacien.fr/wp-content/uploads/2014/03/phtalate-homme.gif’ width=’190′ height=’145′ title=’phtalates’ align=’left’]Sur 11 000 Américains suivis entre 2001 et 2010, il apparaît que presque tous ont été en contact avec une forme de phtalates au moins. Les interdictions fédérales de 2009 portent sur l’utilisation de trois phtalates (BBzP, DnBP, DEHP) dans les produits destinés aux enfants. Le Congrès américain a également interdit temporairement trois autres formes de phtalates (DnOP, DiDP, DiNP) dans les jouets.

Or, l’étude note que ces mêmes substances chimiques sont de plus en plus souvent utilisées dans d’autres produits, en substitution à celles frappées d’interdiction définitive. Du coup, l’exposition à ces trois formes de phtalates a augmenté dans la population générale. La hausse est de 15 % et 25 % pour les deux premières et de 150 % pour le DiNP.

Source: nouvelobs.com

Posted in Etudes Tagged with: