avril 8th, 2014 by Pharmacien

Selon une étude parue dans Cancer Causes and Control, le cancer du pénis est en recrudescence dans le monde. Sa fréquence aurait augmenté de 20 % au cours des trois dernières décennies. La pathologie reste toutefois rare puisque l’on recense 1 cas sur 100 000 personnes.

Les spécialistes attribuent principalement cette hausse au manque d’hygiène. « Les gens qui ne se lavent pas ont une pullulation microbienne qui peut entraîner une inflammation impliquée dans le développement de ce cancer », indique le Pr Pierre Mongiat-Artus, urologue à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Les MST, dont le papillomavirus, peuvent aussi en être la cause. Enfin, l’affaiblissement des défenses immunitaires offre un terrain favorable à l’apparition de ce cancer. Fort heureusement, il est difficile de passer à côté des symptômes : une rougeur, localisée et constante sur le gland, qui se transforme en boursouflure ou tumeur « sous forme de chou-fleur ».

[image src= »http://votre-pharmacien.fr/wp-content/uploads/2014/04/cancer-penis-augmentation.jpg width=’190′ height=’145′ title=’cancer du pénis en augmentation’ align=’left’]Malgré cette visibilité externe, certains patients hésitent à consulter par gêne et parfois par absence de douleur. En cas de lésion sur le pénis, il est pourtant crucial de rapidement demander l’avis d’un médecin. Des pommades peuvent suffire lorsque les premiers signes sont détectés de façon très précoce. En cas d’aggravation, une ablation de la tumeur doit généralement être envisagée, le recours à la chimiothérapie ou à la curiethérapie étant rare. La chirurgie est souvent mutilante et peut, dans les cas les plus graves, aboutir à l’amputation. « C’est la vie ou la mort. La tumeur peut vous emporter. Il faut choisir, c’est la sexualité ou la vie », explique le Dr Patrick Constancis, andrologue et urologue.

En matière de prévention, les hommes doivent être sensibilisés à l’importance de l’hygiène corporelle et appliquer le protocole de nettoyage intime suivant: décalottage complet, nettoyage à l’eau, au savon standard et séchage. Aux toilettes, il est important de toujours essuyer le gland pour ne pas laisser l’urine acide s’infiltrer sous le prépuce et entraîner des inflammations.

Source: www.20minutes.fr

Posted in Cancer Tagged with: ,