mars 10th, 2014 by Pharmacien

[image src=’http://votre-pharmacien.fr/wp-content/uploads/2014/03/eczebio-calm.jpg’ width=’190′ height=’190′ title=’Creme Eczebio Calm’ align=’left’]Les peaux sèches à très sèches sont sujettes aux irritations et aux rougeurs du fait d’un déséquilibre hydrolipidique : en effet, le vent sec, l’eau trop calcaire peuvent en entraîner l’apparition. Les Laboratoires PHYTOBIOLAB ont conçu le Cérat ECZÉBIO CALM dont la combinaison d’huiles et d’Eaux florales permettent de réduire les irritations et les rougeurs.

Le Cérat ECZEBIO CALM permet d’apaiser efficacement les rougeurs et les irritations des peaux sèches à très sèches. Retrouvez ce produit sur votre site de parapharmacie depuis 2005, Monguidesante.com

 

 

Posted in Parapharmacie Tagged with: ,

Prévenir et réparer l'agression de la peau en hiver
septembre 27th, 2011 by Pharmacien

 

Notre peau est un trésor. Elle protège le corps des agressions physiques et chimiques, des rayons UV nocifs, elle combat les assauts des bactéries. Elle permet de maintenir la température de l’organisme, fabrique la vitamine D indispensable à des os solides. C’est aussi grâce à la peau que nous ressentons tant d’émotions… elle possède des capacités extraordinaires ! Mais la peau est un trésor fragile.

 

Prévenir et réparer l'agression de la peau en hiver

« L’eau constitue 60 % du poids de notre corps, la peau retient six litres d’eau au niveau du derme mais à peine 120 ml dans l’épiderme et encore moins dans la couche cornée de l’épiderme, couche la plus superficielle de notre peau. Sous l’influence du froid, du vent, du soleil, de produits chimiques, de savons trop décapants, l’épiderme laisse échapper ce précieux liquide. », explique Colette Benzaquen, pharmacien Galien.

Cette perte en eau peut être accélérée par la chaleur, le froid, la sécheresse de l’air et d’autant plus que la couche cornée de la peau est mal hydratée.

Craquelé, rêche, rayé de microfissures, le visage se marque. Le renouvellement de l’épiderme diminue. Ce qui se passe en cas de sécheresse sévère ? Le collagène et l’élastine, garants de la jeunesse de la peau, « cartonnent » et les échanges entre les différentes couches de la peau ralentissent.

Certains épidermes assoiffés se mettent même à secréter du sébum afin de tenter de limiter leur perte en eau. Résultat : une peau luisante par endroit, mais qui tire toujours. Pour prévenir et réparer les méfaits de l’hiver, l’hydratation et la nutrition quotidienne de la peau s’avèrent essentielles. « Il faut apporter à la couche cornée des substances hydrophiles capables soit de capter l’eau, soit de retenir l’eau dans la couche cornée et empêcher son évaporation », reprend Colette Benzaquen.

Il existe des compléments alimentaires efficaces, qui fixent l’eau dans les tissus. Quant aux seniors, 75 % d’entre eux souffrent de xérose, une sécheresse cutanée accompagnée souvent de prurit. Cette affection est due à la réduction de la sécrétion du flux sébacé. « Bien nourrir la peau, utiliser des produits de toilette sans savon réduit cet inconfort » conclut le pharmacien.

Aïe… j’ai des crevasses

Mauvaise circulation du sang + protection de la peau insuffisante = engelures, crevasses et gerçures.

Des fissures douloureuses aux extrémités, qui peuvent saigner, porte d’entrée de pathologies plus lourdes ou plus longues. Mieux vaut donc prévenir que guérir. Votre pharmacien vous conseillera un produit adapté à votre type de peau, à votre âge, à votre activité de plein air. Pour résorber une crevasse installée, on applique une crème cicatrisante riche en vitamine A, B5 et E. Mais il faut également prendre soin de ses mains au quotidien : ne plus sortir au froid sans porter de gants, éviter le contact direct avec les détergents et privilégier un régime alimentaire riche en vitamines et acides gras.

Votre pharmacien vous conseille… pour les gerçures, crevasses

  • Soin très réparateur Asepta Vita Citral TR répare les mains abîmées, fissures et crevasses, soulage, procure un effet apaisant et un confort immédiat.
  • Pansement liquide Urgo Spray, protège et soigne, soulage la douleur, résiste à l’eau. Formulation innovante aux propriétés cicatrisantes.
  • Crème Réparatrice Antibactérienne Cicalfate des Laboratoires Avène est spécialement conçue pour aider les peaux lésées ou irritées des adultes et des enfants suite par exemple à une petite chirurgie.
  • Eczéma Dermalex Eczéma Atopique pour une nouvelle prise en main de l’eczéma, la gamme Dermalex de chez Oméga Pharma réconcilie l’efficacité et la tolérance. Sans effets secondaires et sans corticoïdes. Convient aux nourrissons à partir de 8 semaines.

© MonGuideSanté.com

Posted in Bien être, Peaux atopiques, Soins corps, Soins visage Tagged with: , , , , ,

décembre 13th, 2010 by Pharmacien

Le collagène est une glycoprotéine fibreuse constitutive de nos tissus qui occupe certaines parties de notre corps et qui possède des propriétés intéressantes ; 15 à 20 % de notre organisme sont constitués de collagène.

Il s’agit de tissus fibreux, qui forment une trame résistante pour fortifier nos organes. Par exemple, les tendons qui terminent nos muscles et s’accrochent à nos os sont du collagène.

Les poumons sont également riches en collagène. Nos os sont une structure de collagène qui se charge ensuite avec du phosphate de calcium. Si la structure du collagène n’est pas assez importante, l’os ne peut pas se minéraliser, et nous avons alors de l’ostéoporose. L’ostéoporose n’est pas qu’une carence en calcium et phosphore, ou en vitamine D ; c’est aussi, souvent, un manque de collagène.

Les parois de notre système vasculaire, artères et veines, sont très riches en collagène, ce qui leur donne leur élasticité.
Dans la peau, les cellules du derme fabriquent le collagène qui la soutient, la rend souple et élastique et forme un isolant, contre le chaud ou le froid.

Les parois de nos yeux et de nos cristallins sont également constituées de collagène. Enfin, nos ongles et nos cheveux contiennent beaucoup de collagène.

Le grand problème du collagène, c’est que nous ne savons pas en entretenir le stock et que celui-ci se dégrade lentement au cours de notre vie.

Cette dégradation du collagène provient du fait que nous ne consommons plus de produits qui en sont riches, et que donc nous faisons des carences en éléments constitutifs du collagène (certaines protéines). Les aliments riches en collagène étaient les bouillons faits avec des articulations et des os, les tripes (gras double – andouillettes) que l’on mangeait autrefois en brochettes, la tête de veau, etc.

Nous n’arrivons plus à renouveler notre collagène et cela entraîne des carences graves et des dégénérescences de certains de nos organes, notamment ceux qui sont soumis à des efforts constants : les tendons et les cartilages de nos articulations, vertèbres par exemple.

Les affections articulaires

Cette dégénérescence des tendons entraîne des affections multiples dans notre organisme, au niveau de certaines articulations : le genou, la hanche et les cartilages intervertébraux de notre colonne vertébrale, entraînant une affection qui touche 80% des français : le mal de dos.

Les maladies des articulations (les arthroses) sont les affections chroniques les plus fréquentes après l’âge de 50 ans. On utilise des anti-inflammatoires et des analgésiques pour calmer les douleurs, mais tout ceci n’a pas d’action sur le processus évolutif de ces maladies.

La prise à long terme de collagène va apporter les éléments constitutifs nécessaires qui permettront à l’organisme de réparer cartilages et tendons et d’améliorer réellement ces affections.

De très nombreuses études cliniques ont été menées dans de nombreux pays sur des milliers de malades, notamment en Allemagne et aux USA, pour montrer tout l’intérêt de la consommation d’hydrolysat de collagène pour améliorer les problèmes d’arthrose et toutes les douleurs rhumatismales découlant de la dégénérescence des cartilages articulaires. Elles ont toutes montré une grande efficacité :

  • réduction de la douleur
  • réduction de la consommation d’analgésiques
  • amélioration de l’usage des articulations
  • bien meilleure sensation de confort articulaire.

De très nombreuses études cliniques (plus de 30 – voir liste plus bas), notamment celles faites par Adam, Beuker, Rippe et Moskowitz, ont montré que la prise journalière de 10 g environ d’hydrolysat de collagène pendant au moins 6 mois, améliorait les symptômes de l’arthrose, réduisait fortement la douleur et l’inconfort, et permettait de rebâtir les articulations endommagées.

Comme nous l’avons expliqué plus haut, ce sont nos carences en collagène, dans notre alimentation, qui entraînent ce mauvais renouvellement de la structure des tendons. La perte de cartilage dans les tendons et dans les articulations provoque la destruction progressive de tous ces éléments amortisseurs de l’articulation et crée les conditions favorisant douleur et effets secondaires désagréables : perte de l’élasticité des articulations et réactions inflammatoires avec oedème et déformation des articulations.

De plus, l’usage des médicaments anti-inflammatoires diminue les capacités constructives des protéoglycanes et affecte les cellules qui reforment le cartilage, les chondrocytes.

L’usage pendant plusieurs mois d’hydrolysat de collagène entraîne une nette amélioration des problèmes articulaires, y compris souplesse des articulations et diminution des douleurs.

L’hydrolysat de collagène est donc remarquable dans l’amélioration des douleurs rhumatismales. Il favorise la synthèse de tous les cartilages et tendons des articulations. Il améliore les douleurs de mal au dos, facilite la souplesse en général et tous les mouvements de chacun de nos membres.

Cette activité chez les malades atteints d’arthrose est remarquable et sera très efficace.

Chez les sportifs, moins atteints que les seniors, l’amélioration des mouvements est un gain appréciable qui va avoir un effet préventif, ce qu’ils ne manquent jamais de remarquer.

De plus, et ceci est très important chez les seniors, femmes notamment, l’hydrolysat de collagène améliore aussi l’ostéoporose. Il faut savoir que cette affection est très fréquente, surtout chez les femmes après 50 ans. Or, sa prévention se fait avec des suppléments de calcium et de vitamine D.

Pour que l’os puisse se recalcifier, il est nécessaire que la trame protéique à base de collagène soit également abondante. Par suite des carences en collagène, qui favorisent l’arthrose, cette carence existe aussi au niveau de la trame protéique de l’os. Or, si la trame n’est pas suffisante, sa calcification ne pourra pas se faire. Il est donc important, pour prévenir l’ostéoporose, de prendre du calcium, de la vitamine D et aussi du phosphate, mais également du collagène pour la trame protéique de l’os.

Parallèlement aux travaux sur l’arthrose, des travaux cliniques (par exemple ceux du Professeur Adam) ont également montré que l’hydrolysat de collagène améliore l’ostéoporose, même sans complément de calcium et de vitamine D. C’est pourquoi le collagène est également important dans l’ostéoporose.

La consommation de collagène va également avoir un intérêt pour de nombreux autres organes riches en collagène :

  • La peau

Hydratation de la peau, action antiride, il est connu depuis de nombreuses années que le collagène pris tous les jours améliore l’hydratation et la souplesse de la peau et réduit la profondeur des rides. L’usage de l’hydrolysat de collagène est fréquent depuis longtemps au Japon et en Asie, où les solutions de collagène sont absorbées par des millions de femmes.

Des travaux cliniques ont montré que l’absorption de 10g par jour d’hydrolysat de collagène a un effet intéressant sur la peau, qui est plus hydratée, avec moins de rides profondes et une souplesse accentuée.

  • Le système circulatoire

Le collagène, qui est abondant dans toutes les parois de notre système circulatoire (artères et veines), sera donc plus abondant chez toutes les personnes qui vont prendre les sachets de 10g d’hydrolysat de collagène.

Donc, le fait de se prendre en charge pour améliorer ses problèmes d’arthrose et de rhumatismes va également favoriser une meilleure souplesse de nos artères et une amélioration de notre système circulatoire.

  • Les poumons

Ils sont très riches en collagène : l’élastine, cette protéine qui constitue les poumons, – protéine élastique qui donne aux poumons leur élasticité, et leur permet de se gonfler avec l’air inspiré et de se dégonfler à l’expiration – fait partie de la classe des collagènes.

Si l’élastine est attaquée par une enzyme protéolytique, l’élastase, au cours des infarctus chroniques des poumons, ceux-ci perdent leur élasticité et l’on a alors une maladie appelée emphysème. Pour redonner aux poumons leur élasticité, il faut donner 10 g par jour de collagène, qui vont rebâtir les poumons et leur redonner leur élasticité.

  • Les yeux

Comme le collagène est abondant pour tonifier le globe oculaire et reconstituer notre cristallin, on peut se demander si la cataracte, qui est une opacité du cristallin, n’est pas favorisée par les carences en collagène. On peut se demander si la prise d’hydrolysat de collagène ne va pas améliorer la cataracte.

Source: arkopharma.fr

Posted in Fiches santé Tagged with: , , ,