janvier 19th, 2011 by Pharmacien

Alors que le ministre de la Santé Xavier Bertrand a annoncé sur France Inter, lundi 17 janvier, que la présentation du projet de loi sur la réforme de la pharmacovigilance était prévue « avant la fin de l’année », la Mutualité France réclame que cette refonte se fasse « dans les plus bref délais ». L’organisme souhaite contribuer à cette réforme en présentant « prochainement » des propositions liées aux autorisations de mise sur le marché, à la pharmacovigilance, ou encore à l’évaluation des spécialités médicales.

La Mutualité Française fait également savoir que l’indemnisation des patients doit passer par le laboratoire Servier et non par « la solidarité nationale ».

« La Mutualité Française rappelle que le rapport bénéfice/risque pour évaluer les médicaments doit avoir comme priorité la santé des patients et non le profit des laboratoires. Elle considère également que l’absence d’investissements publics suffisants dans les domaines de la formation, de la recherche, du soutien aux publications…, permet à l’industrie pharmaceutique de prendre une place exorbitante qui aliène l’indépendance des prescripteurs », indique l’organisme français.

De son côté, Xavier Bertrand a annoncé, lundi 17 janvier, que « des propositions fortes [avaient] été faites » pour réformer le circuit du médicament. Le ministre de la Santé a également évoqué la possibilité de « changer radicalement le système ».

Source: Le Parisien

Posted in Santé publique Tagged with: , ,

décembre 10th, 2010 by Pharmacien

Après trois mandats comme président de la Mutualité française, Jean-Pierre Davant quittera ses fonctions le 14 décembre. Dans une interview accordée aux Echos, il dresse un bilan de son action et analyse l’état du système de santé. « Ma première satisfaction est que la Mutualité française n’a jamais été aussi forte.

La deuxième est d’avoir contribué à la positionner comme un partenaire santé incontournable. (…) Enfin, à travers la création de Priorité santé mutualiste (…), je pense avoir contribué à jeter les premières bases de la Mutualité de demain ». En revanche, il déplore la difficulté à mutualiser certains moyens. Concernant le système de santé, Jean-Pierre Davant dénonce une « dérive » et la « démission permanente » des pouvoirs publics. Aussi, il préconise de « redéfinir la place et le rôle des différents acteurs, voir comment les rémunérer de manière moderne et mieux connecter tous les acteurs ».

Posted in Actualité Tagged with:

septembre 12th, 2010 by Pharmacien

Le quotidien du médecin réagit à la nouvelle obligation d’identification des prescripteurs par des codes barres sur les ordonnances:
Un arrêté publié au Journal Officiel du 1er septembre instaure l’usage d’un double « codes-barres » permettant l’identification des prescripteurs sur les ordonnances. Ces deux codes-barres correspondant à « l’identifiant personnel du prescripteur et à l’identifiant de la structure d’activité au titre de laquelle est établie l’ordonnance », explique Le Quotidien du Médecin. Cette mesure est censée « garantir la fiabilité des informations transmises ». La parution de cet arrêté a fait réagir les syndicats. « Aucun professionnel de santé n’a été interrogé au préalable et aucun logiciel médical ne gère actuellement ni l’impression des codes à barres ni le numéro du répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) qui n’est d’ailleurs toujours pas utilisé à ce jour par l’assurance-maladie », remarque MG-France. Dénonçant une nouvelle « complexification administrative de l’exercice médical », la Csmf appelle au boycott de la disposition.

Source: Le quotidien du médecin

Posted in Médecine Tagged with: , , ,

avril 28th, 2010 by Pharmacien

Selon Les Echos, la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN) et ses quatre alliés au sein du groupement Unités (la Mutuelle nationale territoriale, la Mutuelle nationale des hospitaliers, la Mutuelle générale de l’équipement et des territoires et la Mutuelle des affaires étrangères), veulent transformer leur union actuelle, purement politique, en un véritable groupe mutualiste, avec une direction et des moyens communs.

« Avec plus de 6 millions de personnes protégées et un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’ euro, le nouvel ensemble dépasserait Harmonie Mutuelles (environ 4 millions d’adhérents et 2 milliards de chiffre d’affaires), dont les trois membres (Prevadiès, Mutuelle Existence et Harmonie Mutualité) ont prévu de fusionner en 2012 », note le journal. Chacune des cinq mutuelles d’Unités aurait donc validé le principe de travailler à la création d’une Union mutualiste de groupe (UMG), l’équivalent de la SGAM pour les mutuelles relevant du code de la Mutualité. Cet outil, créé dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie de 2008, permet aux mutuelles de santé de disposer d’une véritable structure de coopération et de mise en commun de moyens humains, techniques et financiers.
Bref, d’aboutir à une « fusion de fait » entre les membres de l’UMG, avec des liens de solidarité financière « importants et durables » et la publication de comptes combinés.

Source: Les Echos

Posted in Actualité Tagged with: , ,