mai 11th, 2010 by Pharmacien

« En vente libre sur Internet depuis le mois de février, un test qui évalue la quantité de cannabis dans les urines, suscite une controverse », note Le Monde.
Il s’adresse aux parents qui soupçonnent leurs enfants d’usage de drogue ou qui veulent les dépister régulièrement. Son usage, simple, permet de mesurer trois paliers de consommation : de faible présence de THC (une molécule présente dans le cannabis), à une très forte consommation, en passant par une présence significative.

Pourtant, la plupart des psychiatres et des addictologues se disent plutôt hostiles, comparant ce procédé à une intrusion dans l’intimité du jeune. « C’est dramatique, considère Daniel Bailly, pédopsychiatre et professeur de psychiatrie à l’université d’Aix-Marseille. On risque de stigmatiser un comportement, d’enfermer l’adolescent dans une impasse en lui collant une étiquette dont il n’arrivera pas à se débarrasser ».

Aujourd’hui, si près d’un jeune sur deux expérimente le cannabis, seulement 3% des jeunes de 17 ans déclarent fumer quotidiennement. « Fumer un joint fait partie d’un rite quasi obligatoire chez les adolescents », considère Marcel Rufo, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. « En faisant ce test, on dramatise la consommation de cannabis, qui en soi ne dit rien de l’état du jeune ».

Posted in Drogues, Prévention Tagged with: , , ,