juin 12th, 2013 by Pharmacien

Adopter quatre comportements sains différents peut considérablement améliorer la santé du cœur. C’est le résultat d’une étude publiée par des chercheurs américains dans la revue American Journal of Epidemiology. Ce rapport témoigne de l’effet positif d’un régime sain (méditerranéen), de la pratique d’une activité physique et du maintien d’un poids normal. Selon les chercheurs, le facteur individuel le plus important était l’absence de tabagisme.

L’étude multicentrique dirigée par des chercheurs de l’Université Johns Hopkins à Baltimore, dans le Maryland, aux États-Unis, a été menée sur une période de 7,6 ans et a impliqué 6 200 hommes et femmes d’origines ethniques différentes, âgés de 44 à 84 ans. Elle a révélé que l’adoption de quatre comportements sains protégeait contre les cardiopathies et les signes précoces de dépôts de calcium dans les artères coronaires, et réduisait le risque général de décès de 80 %.

Le tabagisme avait le plus fort impact sur la santé cardiaque. L’étude a démontré que les fumeurs qui adoptaient au moins deux comportements sains présentaient encore un risque de décès supérieur, après 7,6 ans, à celui des non-fumeurs sédentaires et en surpoids.

Source: American Journal of Epidemiology (abstract)

Posted in Cardiologie Tagged with: ,

mai 14th, 2010 by Pharmacien

Le Figaro relate que l’European Heart Journal a publié une enquête « révélant que le fait de travailler 3 heures de plus que la normale (qui est en moyenne de 7 à 8 heures par jour en Europe) augmente de 60% la probabilité de souffrir de problèmes cardiaques ».

Le Dr Marianna Virtanen, qui a mené l’étude, explique que « le lien entre les longues heures de travail et les maladies cardio-vasculaires est indépendant d’un ensemble de facteurs de risque mesurés au début de l’étude, tels que le tabac, le surpoids ou un taux élevé de cholestérol ». « Si le lien entre les heures supplémentaires au travail et les maladies cardio-vasculaires semble clair, la cause l’est moins, selon les auteurs ». Le journal note également que d’après cette étude, « ceux qui aiment leur travail et disposent d’une grande latitude de choix et de décision pourraient bénéficier d’une protection sur le plan cardiaque ».

Posted in Actualité Tagged with: , ,

mai 6th, 2010 by Pharmacien

« A l’occasion de la journée européenne de l’insuffisance cardiaque, le 7 mai, la Société française de cardiologie lance, avec l’appui de la Fédération française de cardiologie, un dispositif d’information auprès du grand public et des professionnels de la santé sur cette pathologie qui représente près de 10 % des patients hospitalisés en Europe », relate Le Quotidien du Médecin.

« Et si c’était mon coeur ? » est la question qu’il ne faut pas oublier de se poser, rappelle une affiche qui sera diffusée auprès des professionnels de santé et dans les hôpitaux, à partir du 7 mai prochain. « La gravité de cette pathologie chronique (la mortalité est de 50 % à 5 ans à partir de l’apparition des premiers symptômes) et les enjeux de santé publique qu’elle représente en raison de son incidence croissante ont conduit les cardiologues à modifier les modalités de traitement en proposant une prise en charge éducative du patient ».

« À la fin des années 1990, les études montraient que 40 % des insuffisants cardiaques étaient réhospitalisés en raison d’une mauvaise observance de leur traitement et d’une méconnaissance des signes d’alerte d’une décompensation », note le journal.

Source: Le Quotidien du Médecin

Posted in Cardiologie Tagged with: , ,