Refus de soins ?

Le Baromètre 2014 sur les droits des malades du Collectif interassociatif sur la santé (CISS) révèle que les personnes qui déclarent une affection longue durée (ALD) sont plus souvent confrontées à un refus de soin que les autres patients. Elles seraient deux fois plus nombreuses à avoir rencontré ce problème (9 % contre 4 % dans la population générale).

Les principaux motifs de refus de soins sont l’état de santé (40 % des cas), l’aspect physique (21 %) et le handicap (12 %). Certaines pratiques de médecins sont également dénoncées, comme le paiement sans facturation cité par 5 % des sondés et 8 % de ceux en ADL. Un quart des sondés en ALD disent avoir été confrontés, pour eux-mêmes ou un proche, à un refus d’assurance pour problème de santé (ils sont 10 % dans la population générale).

De façon plus générale, le Baromètre indique que, parmi les droits des malades, le droit d’accès aux soins est bien identifié : 95 % des sondés disent le connaître. Suivent le droit à l’information sur le coût des soins (93 %) et à voir sa douleur soulagée (90 %). Toutefois moins de 8 sondés sur 10 disent connaître le droit de refuser ou d’interrompre un traitement, de rédiger des directives anticipées ou de demander une indemnisation en cas de problème grave lié au soin.

Source: www.pourquoidocteur.fr

mars 31st, 2014 by