En finir avec l’ablation des végétations ?

Une équipe néerlandaise a suivi, pendant deux ans, 111 enfants souffrance de rhino-pharyngites fréquentes : 54 ont subi une ablation des végétations, 57 ont fait l’objet d’une « simple » surveillance médicale.

Dans les deux années suivantes, la prévalence des infections des voies respiratoires supérieures et les scores de qualité de vie ont été similaires dans les deux groupes. Publiés dans le British Medical Journal (van den Aardweg MT et al. BMJ. 2011 Sept 6; 343: d5154), ces résultats montrent donc que le bénéfice de la chirurgie est minime et que le nombre d’infections diminue toujours avec le temps.

Le Point reprend les propos du docteur Bertrand Delaisi, pneumopédiatre à l’hôpital Robert-Debré (Paris) qui précise qu’il « existe deux bonnes indications : les otites séreuses chroniques et les obstructions nasales importantes ». Il rappelle également que si l’on ne dispose pas de chiffres précis en France sur le nombre d’interventions de ce type, les ORL évoquent 30000 cas annuels.

septembre 13th, 2011 by