Les somnifères et les anxiolytiques augmentent la mortalité de 36 %

Une recherche menée par l’Ecole de Psychologie de l’Université Laval à Québec montre que les médicaments contre l’insomnie et l’anxiété augmentent le risque de mortalité de leurs usagers de 36 %. Le Canadian Journal of Psychiatry qui publie cette étude indique que ces conclusions s’appuient sur des données collectées pendant 12 ans par l’Institut Statistique du Canada et portant sur 14 000 Canadiens âgés de 18 à 102 ans.
Durant cette période, 15,7 % des personnes ayant indiqué avoir pris au moins une fois un médicament contre l’insomnie ou l’anxiété au cours du mois précédant leur entretien sont décédées. Chez celles qui ont indiqué ne pas en avoir absorbé, le taux de mortalité était de 10,5 %. Après avoir isolé d’autres facteurs personnels pouvant affecter le risque de mortalité, comme la consommation d’alcool et de tabac ou la dépression, le Pr Geneviève Belleville a conclu que la consommation de somnifères ou d’anxiolytiques augmentait le risque de mortalité de 36 %.

Plusieurs hypothèses pourraient expliquer ces chiffres. On sait que les médicaments concernés affectent la rapidité de réaction, la vivacité et la coordination de mouvements, ce qui peut conduire à des chutes et à des accidents. De plus, ils peuvent favoriser les apnées du sommeil et inhiber le système nerveux central, ce qui augmente le risque de suicide. Cette étude suggère que ces traitements soient utilisés avec la plus grande précaution.

Source: Maxisciences

septembre 12th, 2010 by