Le dépistage de la trisomie 21 contesté

Quelque 150 professionnels ont lancé un appel à « sauver la médecine prénatale », dénonçant le fait que dépistage prénatal, notamment celui de la trisomie 21, s’oriente dans la majorité des cas (96 %) vers une interruption médicale de grossesse, rapporte Le Figaro.

Les signataires réclament l’organisation d' »un débat national sur la question de l’eugénisme » et soulignent l’importance de l’information des futures mères. « Les seules femmes qui devraient rentrer dans le dépistage sont celles qui interrompront leur grossesse en cas d’anomalie », estime le Pr Yves Ville, chef de service en gynécologie-obstétrique à l’hôpital Necker.

Un bilan national du dépistage précoce, mis en place en 2009 et proposé systématiquement aux femmes enceintes pour la détection de la trisomie 21, devrait paraître prochainement.

Source: Lefigaro.fr

décembre 13th, 2010 by