Le Sénat dénonce des dérives sectaires dans le domaine de la santé

La commission d’enquête du Sénat sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé a rendu son rapport au terme de six mois d’investigation. Si toutes les méthodes thérapeutiques alternatives, pour lesquelles on observe actuellement un véritable engouement, ne sont pas assimilables à des pratiques sectaires, la commission note toutefois une progression des risques de dérives, comme une contestation assez répandue à l’égard de la médecine conventionnelle (vaccination, transfusion, etc).

Le domaine de la santé et du bien-être a un fort potentiel d’emprise sur les individus, ce qui doit inciter à la vigilance. Le rapport s’inquiète aussi de la diffusion massive des pratiques thérapeutiques ésotériques sur Internet, « vecteur incontournable de l’information médicale sans que la sécurité des internautes soit à ce jour garantie ».

Les sénateurs proposent 41 mesures pour limiter les dérives : parmi elles, l’interdiction d’utiliser le titre de docteurs aux médecins, dentistes et pharmaciens radiés de leur Ordre et un plus strict encadrement du contenu pédagogique des diplômes universitaires (DU).

Source: www.sciencesetavenir.nouvelobs.com

avril 24th, 2013 by