Category: Protection solaire

juin 27th, 2015 by Pharmacien

Avec l’été et les vacances qui arrivent vous allez devoir choisir parmi les dizaines (pour ne pas dire centaines) crèmes solaires qui sont à votre disposition.

Vous trouverez celles-ci aussi bien en pharmacie, parapharmacie que grandes surfaces.

Une étude récente montre que contrairement à une idée répandue le prix des crèmes solaires est bien souvent moins important en pharmacie ou parapharmacie que dans les grandes surface.

Selon votre type de peau vous devez choisir la protection adaptée. Quelque soit cette protection solaire vous bronzerez ne vous inquiétez pas… Une crème solaire n’est pas un t-shirt.

Une crème solaire s’applique généreusement sur une peau sèche. Les indices indiqués sont calculés pour une épaisseur de crème au moins 5 fois supérieure à celle que vous appliquerez.

Même waterproof vous devrez réappliquez votre crème après un bain : Elle ne résiste pas à votre serviette !

Si vous ne vous baignez pas pensez à renouveler l’application toutes les 4H à minima.

Il y a quelques années les indices très hautes protections vous assuraient de ressembler à un clown blanc. Les progrès de la galénique ont permis de conserver une protection forte sans cet inconvénient.

Vous trouverez des crèmes solaires utilisant un filtre chimique et d’autres des filtres minéraux. Il est conseillé de n’utiliser que des crèmes sans filtre chimique pour les enfants.

Il semble que les filtres chimiques aient également une influence sur la mortalité de nombreuses espèces marines (dont le corail). Si vous devez vous baignez en mer privilégiez les filtres minéraux.

De nombreuses opérations vous permettent d’acheter le 2ème produits solaire avec 50% de remise cet été, profitez en !

 

Posted in Protection solaire

juin 12th, 2013 by Pharmacien

Une étude financée par le Conseil australien de la santé et de la recherche médicale vient de démontrer que l’application quotidienne d’une protection anti-UV ralentit le vieillissement cutané.

Les chercheurs ont suivi plus de 900 personnes de moins de 55 ans pendant quatre ans et demi. Ils ont demandé à un premier groupe d’appliquer sur sa peau de la crème solaire SPF 15+ chaque matin et de renouveler l’application en cas de baignade ou encore de sortie prolongée. L’autre groupe n’a rien changé à ses habitudes, à savoir recourir à la crème solaire de manière occasionnelle, lors des expositions au soleil.

L’analyse de la peau des participants confirme que la crème solaire protège de l’apparition des rides et des taches. Son utilisation quasi-quotidienne réduirait d’un quart les signes de vieillissement cutané par rapport à un usage ponctuel. « La différence est nette entre les deux groupes. Les utilisateurs très réguliers ont une peau plus élastique, moins sèche, moins marquée et moins pigmentée que les personnes qui ne se protègent pas ou peu et ce, quel que soit leur âge », note le Pr Adèle Green, co-auteur des travaux au Queensland Institute of Medical Research.

« Ces résultats ne sont pas surprenants puisque les produits solaires font écran contre les ultraviolets (UV) qui accélèrent le vieillissement cutané. En l’absence de protection, ils altèrent des composants cellulaires et émettent des composés réactifs, les radicaux libres, toxiques pour le collagène et les fibres élastiques », explique le Pr Christophe Bedane, chef du service de dermatologie au CHU de Limoges. Et le spécialiste d’indiquer qu’aujourd’hui de très nombreuses crèmes anti-âge et crèmes de jour contiennent des photo-protecteurs.

Source: www.sante.lefigaro.fr

Posted in Protection solaire Tagged with: ,

juin 3rd, 2011 by Pharmacien

 

Les UV veulent votre peau !

 

Protéger sa peau et choisir une protection solaire

L’été pointe le bout de son nez à vitesse grand V. Et vous savez ce que cela annonce – le temps de profiter d’une saison, propice aux excursions en montagne, à la plage, les barbecues en famille, les fête de voisins, les festivals – ou toute autre raison pour sortir et profiter du temps clément, congés ou pas. Mais cette période marque également un moment crucial pour la sensibilisation au cancer de la peau, et aux recommandations nécessaires – même si tout le monde sait qu’il faut se protéger, la piqûre de rappel ne fait jamais de mal.

Selon Cancer Info, « environ 8 250 nouveaux cas estimés en France en 2010 dont 47 % survenant chez l’homme, le mélanome se situe au onzième rang des cancers, tous sexes confondus. Il se place au onzième rang des cancers masculins et au neuvième rang des cancers féminins. Parmi l’ensemble des cancers, le mélanome a la plus forte augmentation d’incidence. Les tendances récentes suggèrent que l’incidence du mélanome pourrait avoir atteint un pic. » [1]

Le temps est venu de réviser quelques conseils simples pour rester vigilant face au soleil. La peau est le plus grand organe du corps, et le mélanome est la forme la plus grave de cancer de la peau, selon l’American Academy of Dermatology. Caractérisé par la croissance incontrôlée des cellules productrices de pigment, le mélanome est généralement diagnostiqué à l’âge de 58 ans chez la femme et 60 ans chez l’homme (chiffres 2005, France. [1], avec un taux de mortalité estimé en 2010 de 1,6 pour 100 000 hommes et 1,0 pour 100 000 femmes.

Les enfants et adolescents ne sont pas plus à l’abri de dangereuses conséquences de l’exposition au soleil. Mais – si c’est important d’être conscient des risques – il n’y a pas besoin de se cacher du soleil de l’été. Le mélanome est traitable lorsqu’il est diagnostiqué tôt (mais on s’en passerait bien), et il y a quelques mesures simples que vous pouvez prendre pour empêcher tous ensemble les risques de complications. Il suffit de suivre quelques conseils simples.

4 manières de protéger sa peau des méfaits de l’exposition solaire

 

1. Faire le lézard : Se mettre à l’abri

 

Alors qu’il est certain que l’exposition au soleil est importante pour la production de vitamine D, il en faut beaucoup moins que certains puissent l’imaginer – pas besoin de rester une journée entière en plein soleil, en encore moins sans protection solaire.

Pour fabriquer de la vitamine D, et en fonction de la nature de votre peau, vous avez seulement besoin d’environ 10 minutes d’exposition au soleil sans protection. Ce bain de « soleil santé » peut-être fait dans la matinée ou en soirée, lorsque les rayons du soleil sont moins intenses.

D’après le Professeur Michael F. Holick (Centre médical de l’Université de Boston), « la façon la plus économique et la plus efficace de constituer des réserves adéquates de vitamine D consiste à prendre du soleil, mais surtout pas un coup de soleil, sur les bras et les jambes (ou sur le visage et les bras) de deux à trois fois par semaine sans protection solaire entre 11h et 14h. La durée d’exposition varie selon l’endroit où l’on se trouve : elle est de seulement deux à trois minutes en Floride, mais de 5 à 15 minutes à Boston et de 10 à 20 minutes à Toronto. Bref, si vous vous promenez à l’heure du midi en manches courtes, le tour est joué. Notez que les personnes à la peau foncée doivent s’exposer plus longtemps que les personnes à la peau claire pour fabriquer suffisamment de vitamine D, car leur pigmentation réduit l’effet des rayons UV sur la peau. ». [2]

Cependant, même si quelques minutes d’exposition, entre 12h et 16h, les rayons ultraviolets (UV) « émis par le soleil sont les plus intenses en France métropolitaine », et il sera nécessaire de se mettre à l’abri et/ou de se protéger par l’application d’une crème protectrice.

Pour toutes vos activités de plein air, recherchez les endroits ombragés et portez un chapeau ou une casquette (pour les enfants c’est d’office!). Et n’oubliez pas qu’à la plage, le parasol est utile mais il ne vous protège pas totalement à cause de la réverbération des rayons du soleil sur le sable.

2. Être armé : Choisir le bon écran protecteur

 

Les écrans solaires n’offrent pas tous un indice de protection (SPF ou ou en anglais FPS, sunburn protection factor)) contre les rayons UVA (ultraviolet A) et UVB (ultraviolet B). En fait, un certain nombre d’entre eux seulement bloquent les rayons UVB. Les rayons UVB sont plus souvent accusés de provoquer le cancer de la peau parce qu’ils touchent directement l’ADN et les cellules, mais cela ne signifie pas que les rayons UVA sont sans danger.

Selon les scientifiques, les rayons UV-A ont des longueurs d’onde conséquentes et sont capables de pénétrer plus profondément dans la peau. Ils peuvent causer des rides, accélérer le vieillissement et jouer un rôle prépondérant dans le cancer de la peau.

Recherchez des écrans solaires qui offrent une protection à large spectre, ce qui signifie que le flacon de votre crème doit indiquer qu’il protège contre les rayons UV-A et UV-B. L’impact des UV-A est aussi dangereux pour les yeux des enfants, des lunettes de protection solaire font don partie de l’attirail.

Les autorités médicales recommandent d’utiliser un écran solaire avec un SPF d’au moins 30. Appliquer correctement de façon homogène une demi-heure avant l’exposition solaire et renouveler fréquemment tout au long de la journée. Il est aussi possible de se protéger les cheveux grâce à des huiles capillaires, des brumes ou des gelées protectrices et bienfaisante pour votre chevelure. L’application d’une crème ou d’un lait hydratant après une exposition est aussi très utile pour garantir la souplesse de votre peau.

3. Connaître ses ennemis : Examinez votre peau régulièrement

 

Faire un point, une vérification de la peau chaque année avec votre dermatologue, peu importe l’âge ! Et entre deux rendez-vous, consultez l’état de votre peau vous-même quelques fois par mois – révisez la cartographie de votre peau afin d’anticiper et surveiller. Il n’y a pas besoin de pinailler et perdre du temps, il suffit de rechercher quelque chose d’anormal ou de tout changement majeur.

Si un grain de beauté est plus grand, plus sombre, noir ou qu’il y a un saignement, vous devriez aller voir votre médecin. Assurez-vous de vérifier le haut du dos et des jambes en particulier parce que ce sont des parties qui sont souvent exposées au soleil.

Rappelez-vous, le mélanome est curable par la chirurgie s’il est découvert tôt. N’hésitez pas à appeler et consulter un dermatologue si quelque chose semble étrange. Probablement, le dermatologue va utiliser une lampe à ultraviolet pour vérifier vos grains de beauté (lentigo) sur la peau, et pouvoir surveiller une éventuelle pathologie précancéreuse.

4. Affûter les outils : Faites le plein d’antioxydants

 

Une alimentation riche en fruits et légumes ne sera pas seulement votre bonne action de l’été. Il sera donc également le moment d’aider votre organisme à lutter contre la plupart des cancers et recharger les batteries en vitamines. Comme le signalait dernièrement l’ANSES [5], il n’existe pas d’aliment ou de nutriment « anticancer » en soi, et de nombreux fruits et légumes pourront consolider votre organisme.

Pour un coup de pouce supplémentaire de protection, se pencher par exemple sur la supplémentation en vitaminé et minéraux, et la consommation de vitamines, dont la vitamine C, que de nombreux fruits estivaux offrent.

Pour continuer à profiter des journées ensoleillées et chaudes à venir., le mélanome est facile à éviter, et cela prend seulement quelques minutes de votre journée pour le faire. Soyez donc prudent et en sécurité, mettez vos enfants à l’abri et informez-les de l’importance des comportements à mener sous le soleil pour tous, afin de rester le plus temps possible à l’extérieur cet été.

Enfin, n’oubliez pas de vous protéger des moustiques !

© Journal.de-la-sante.fr – Juin 2011

 

Sources

[1] http://www.e-cancer.fr/les-cancers/melanomes-de-la-peau/prevenir-le-melanome & http://www.aad.org/
[2] http://www.passeportsante.net/fr/actualites/nouvelles/fiche.aspx?doc=2004051700
[3] Ultraviolet (UV) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ultraviolet
[4] http://www.prevention-soleil.fr/gestes-essentiels.html
[5] Nutrition et cancers : quelles recommandations ? | 26/05/2011 | http://www.anses.fr/ | Rapport : http://www.anses.fr/cgi-bin/countdocs.cgi?Documents/NUT2007sa0095Ra.pdf

 

Posted in Actualité, Bien être, Protection solaire Tagged with: , , , , , ,