Category: Hygiène

octobre 7th, 2013 by Pharmacien

Si l’on en croit les recherches effectuées sur Google, l’acné est un problème qui concerne de nombreux Français. Le mois dernier, les mots clés « acné sévère » ont compté ainsi 18 millions de résultats sur le moteur de recherche.

On estime à cinq millions le nombre de personnes touchées par cette maladie chronique en France, dont une sur quatre âgée de plus de 25 ans.

Selon une enquête réalisée par CSA Santé, 38 % des patients souffrant d’acné et 17 % de ceux atteints d’acné sévère ne sont pas pris en charge par un professionnel de santé. D’après les auteurs de cette étude, cette pathologie bénigne est souvent sous-estimée par le patient acnéique et son entourage. Ainsi « des parents d’adolescents acnéiques peuvent parfois passer à côté de la réelle préoccupation qu’est l’acné pour leur enfant.

Par méconnaissance, par crainte ou par négligence, des semaines ou des mois sont perdus », estiment les chercheurs, qui signalent que la maladie a un impact psycho-social considérable et que, non traitée, elle peut provoquer des cicatrices irréversibles. Ils rappellent également qu’il existe désormais des solutions efficaces et durables pour traiter l’acné.

Posted in Hygiène Tagged with:

7 conseils pour bien préparer le printemps et l’été
mars 26th, 2012 by Pharmacien

 

7 conseils pour bien préparer le printemps et l’été

 

Les périodes printanières et estivales s’annoncent bien. Le changement d’heure est passé, les oiseaux chantent de plus en plus et bientôt sera venu le temps de s’habiller plus légèrement et profiter des avantages de cette période de l’année.

Bien que la nonchalance et le farniente vont guider quelques uns de nos pas, il est primordial de bien préparer ces périodes d’ensoleillement, de promenades en plein air et de repas en extérieur. Sans forcément devenir hypocondriaque ou apprendre par coeur le Traité d’Hygiène de E.Tourtelle et J.-N. Hallé de 1838, voici quelques rappels pour préparer et parfaire votre printemps et votre été !

 

7 gestes simples au quotidien

 

  1. Le printemps et l’été c’est l’époque des fleurs, des promenades en forêt, en bord de mer et des roulades dans l’herbe. Au quotidien, pensez à vous protéger des éventuelles piqures d’insectes (avec des produits à utiliser corporellement et des produits à placer dans votre environnement ou sur vos vêtements pour faire fuir les insectes nuisibles).
  2. Ouvrez les fenêtres ! Aérez quotidiennement votre domicile et profitez de ces saisons pour faire prendre l’air à toutes vos couvertures, tapis et autres pulls ou vêtements d’hiver.
  3. Évitez impérativement de vous exposer au soleil sans protection et fuyez les températures qui seraient trop excédantes. Si vous ne pouvez pas faire autrement, pensez à toujours vous hydrater et emporter une bouteille d’eau ou une gourde avec vous. Vous pouvez aussi utilisez des vaporisateurs d’eau pour hydrater votre peau. N’oubliez pas non plus de ne pas vous exposer n’importe quand dans la journée. Car même si l’on peut calmer un coup de soleil avec quelques pommades ou crèmes, ceci est à proscrire pour votre santé.
  4. Se nettoyer correctement les narines, pour éliminer les poussières, graminées et pollens, en utilisant par exemple de l’eau de mer salée ou du sérum physiologique (qui pourra servir pour nettoyer vos yeux en cas de poussières ou d’irritations).
  5. Ne négligez pas votre hygiène corporelle. Les températures hautes multiplient la prolifération des microbes. Se laver les mains régulièrement dans la journée n’est pas inutile, sachant que l’extérieur nous amène à toucher encore plus d’objets fomites (qui sont des objets contaminés par des pathogènes et donc susceptibles de propager une infection par contagion). L’usage d’un savon doux et d’une brosse à ongles permettra de prendre soin de vos mains.
  6. Consommez un maximum de fruits et de légumes ! Profitez des vitamines qu’offrent les fruits et légumes de saison, crus, cuits ou en jus, les fruits et les légumes permettent de varier au maximum les repas et de se ressourcer. De préférence des produits locaux plus que des produits importés (pensez à rendre visite à vos agriculteurs et maraichers à proximité). N’oubliez pas qu’en cas d’allergies à certains fruits, vous trouverez sans doutes assez de variétés et familles pour faire votre bonheur – ou si vous n’aimez pas trop les fruits, il est possible de faire des cures de compléments alimentaires. Pour les personnes allergiques il existe de plus en plus de produits en grandes surfaces et commerces Bio, mais aussi sur Internet, entre autre avec des site de recettes et astuces pour les personnes allergiques comme le site : http://www.withlove-allergenfree.com/ Concernant votre ligne, même si des petits excès ne font pas de mal, ne négligez pas de consommer en fonction des besoins caloriques ; à savoir par exemple : pour les femmes entre 20-40 ans = 2200 kcal, 41-60 ans 2000 kcal – pour les hommes entre 20-40 ans = 2700 kcal, 41-60 ans 2500 kcal. Il est toujours possible de faire quelques régimes minceur, mais l’idéal réside dans une bonne alimentation quotidienne en fonction de vos vrais besoins. 
  7. Pour les sensations de jambes lourdes qui sont possibles avec la chaleur, évitez l’alcool et le tabac, pratiquez les bains de pieds et les massages des jambes avec des huiles. N’oubliez pas de faire quelques exercices physiques quotidiens, et vous trouverez aussi des drainants très actifs et naturels pour optimiser votre circulation.

 

© MonGuideSanté

Posted in Actualité, Allergies, Bien être, Hygiène Tagged with: , , , , , ,

Prendre soin de ses pieds
janvier 25th, 2012 by Pharmacien

 

Le pied possède une mécanique complexe capable de supporter le poids de notre corps, de nous propulser et de nous soutenir en toutes circonstances. Toutefois, c’est l’une des parties de notre anatomie les plus négligées, du moins jusqu’à la venue de la douleur ! Or les problèmes liés aux pieds constituent un véritable enjeu de santé publique.

Prendre soin de ses pieds

 

Quelques chiffres valent souvent mieux qu’un long discours : 50% des personnes de plus de 75 ans souffrent de douleurs aux pieds ; 20% des plus de 70 ans ne sortent plus de chez eux pour cette raison.

D’une manière générale, le « pied douloureux » est à l’origine d’une perte progressive d’autonomie, et la répercussion d’un tel problème sur la marche et l’équilibre entraîne des risques de chutes aux conséquences graves.

Chez les personnes souffrant de diabète, les complications au niveau des pieds peuvent être sévères, en raison de pathologies touchant le système nerveux et la circulation sanguine associées à cette maladie ; de simples lésions dues aux frottements de la chaussure, ou de petites plaies mal prises en charge peuvent alors dégénérer jusqu’à parfois aboutir à une amputation… Pourtant, au-delà de ces exemples marquants, c’est à chacun qu’il importe d’avoir une action de prévention et de prendre soin de ses pieds.

Des pathologies de deux ordres

 

Les affections du pied peuvent avoir diverses origines, notamment inflammatoires, mais dans la grande majorité des cas, elles sont mécaniques et résultent d’une surcharge pondérale, de stations debout prolongées, et surtout d’une mauvaise répartition du poids du corps sur les appuis plantaires, en raison de la nature du pied (creux ou plat) et/ou d’un chaussage inadéquat.

L’exemple le plus frappant est celui des chaussures à hauts talons où l’avant-pied subit de telles pressions qu’elles se traduisent par un durillon en ces points d’appui voire de douleurs ressemblant à des brûlures. L’ablation de ces durillons à l’aide d’une râpe ou d’un soin coricide apporte un soulagement, tout comme le port de coussins amortisseurs à l’avant de la chaussure, mais ces procédés ne règlent pas le problème dans son ensemble.

Des problèmes cutanés y sont donc quasi systématiquement associés, qu’ils soient dus aux frottements, à l’excès de sécheresse ou d’humidité, même s’ils peuvent aussi être la conséquence d’infections, ou d’une mauvaise circulation sanguine.

Des soins au quotidien

 

Prendre soin de ses pieds jour après jour constitue pour eux (et pour vous) un gage de santé sur le long terme : une bonne hygiène, une bonne hydratation à l’aide d’une crème de soin adaptée, le port de chaussettes ou bas de contention pour améliorer la circulation sanguine, le soin régulier des petites plaies, l’entretien des ongles par le traitement des mycoses ; des bains de pieds et l’usage d’une crème ou une huile de massage aident aussi à soulager fatigue et douleurs.

MonGuideSanté vous propose toute une gamme de produits pour la santé de vos pieds et restez vigilent sur les promotions régulières afin de profiter du meilleur de la parapharmacie au meilleur prix !

La consultation d’un podologue est possible dans certaines pharmacies, et vous pourrez trouver dans la majorité d’entre elles toute une gamme d’accessoires pour éviter frottements ou aggravation des déformations du pied, ainsi que des chaussures souples, sans coutures intérieures, conçues dans le respect de la physiologie de cet organe fragile et précieux. Certaines d’entre elles sont ainsi fabriquées pour apporter un maximum de confort aux pieds douloureux, comme l’explique Francis Lavigne, fabricant des chaussures Pulman : « Nous proposons des chaussures qui s’adaptent à toutes les morphologies et pathologies : modulables, avec des réglages multiples et un maintien de qualité, elles sont aussi bien indiquées en cas de lésion de la peau que de déformation plus ou moins importantes ». Ces chaussures sont vendues en pharmacie et font l’objet d’une prise en charge pour certaines pathologies.

Des chaussures de qualité

 

Car c’est le choix d’une bonne chaussure qui constitue la meilleure prévention des problèmes de pieds. Choisissez-les de préférence en tissu ou en cuir souple, et à bout large. Pour un confort maximum, vos chaussures devraient avoir une semelle pleine, pour mieux absorber les chocs et le poids du corps et garantir une bonne stabilité. Sinon, le talon sera stable et pas trop haut (pas plus de 5 cm) avec un contrefort rigide afin de stabiliser l’arrière du pied.

Veillez à choisir la bonne pointure. Afin d’éviter le frottement, il doit y avoir assez d’espace entre le gros orteil et le bout du soulier.

  • A noter : achetez vos chaussures en fin de journée, lorsque les pieds ont légèrement gonflé du fait de la marche et de la position debout. Si nécessaire, procurez-vous auprès de votre pharmacien des semelles techniques et adaptées qui corrigeront de mauvais appuis plantaires et absorberont le poids du corps.

 

© MonGuideSante.com

Posted in Actualité, Bien être, Hygiène Tagged with: , , , , ,

Hygiène intime : femme au naturel
septembre 26th, 2011 by Pharmacien

 
Cystites, mycoses… Autant de petits maux susceptibles d’empoisonner sérieusement le quotidien. Il existe pourtant des solutions naturelles pour prévenir ces troubles ou infections urinaires. Et des limites à ne pas franchir avant de se décider à consulter. 

Hygiène intime : femme au naturel

 

Invalidantes et souvent récidivantes : les cystites

 

Plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes – parce qu’elles ont un urètre plus court -, les cystites s’expriment sous forme de douleurs ou de sensation de brûlure à la miction, d’envie impérieuse et fréquente d’aller uriner, parfois de présence de sang dans les urines, des douleurs lombaires et de l’incontinence nocturne. Notez que le terme d’infections urinaires englobe les cystites (inflammation de la vessie), les urétrites (inflammation de l’urètre) et la pyélonéphrite (inflammation des reins). Lorsque les cystites surviennent de manière récurrente chez les femmes après un rapport sexuel, on parle de cystites de la lune de miel… En fait, au cours du rapport sexuel, des bactéries pénètrent dans la vessie où elles se multiplient.

Normalement, l’organisme s’en débarrasse par les urines, mais parfois l’infection survient. Chez les petites filles, c’est la proximité entre l’urètre et l’anus qui va favoriser la présence de telles bactéries. Environ 90% des cystites étant dues à l’Escherichia coli, une bactérie habituellement présente dans le rectum. Remède quasi souverain pour prévenir la cystite : la Cranberry ou canneberge, qui empêcherait les bactéries de se fixer sur les parois des voies urinaires (plusieurs études se contredisent sur ce point, mais il est certain que la canneberge fera plus de bien que de mal). On la trouve en ampoule sous forme de jus et dans de nombreux compléments alimentaires. En cas de crise, on y associera de la bruyère ou du busserole pour aider la vessie à se vidanger, ainsi que de la propolis pour lutter contre le risque d’infection. Il faudra également penser à boire en quantité.

Attention : Mesdames, avec un tel programme, vous devez voir une nette amélioration dans les 48 heures, sinon il sera nécessaire de consulter. Tout comme si votre température monte au- dessus de 38°. Messieurs, de votre côté, si vous souffrez, n’attendez pas : Lorsqu’elle survient chez un homme, une cystite justifie une consultation immédiate chez le médecin qui prescrira alors des antibiotiques, afin d’éviter toute atteinte rénale grave.

Bénignes et tout aussi pénibles, les mycoses vaginales

 

A leur origine, on trouve souvent un même champignon : le candida albicans, lequel se met à se multiplier de façon incontrôlé jusqu’à créer une infection. Si les causes d’un tel déséquilibre sont assez difficiles à cerner, les symptômes quant à eux, ne trompent pas : pertes blanches, démangeaisons, brûlures vaginales pendant les mictions, rapports sexuels de plus en plus désagréables… Il est indispensable d’agir ! L’Arbre à thé ou le Calendula sont alors efficaces sous forme d’ovules, alors que dans un même temps l’immunité sera stimulée grâce à des extraits d’Echinacea. Des remèdes homéopathiques comme le Candida Albicans (9 CH) ou le Sepia Officinalis (5 CH), ainsi que l’apport de probiotiques spécifiques en compléments alimentaires ou en local peuvent contribuer à améliorer le terrain.

Parallèlement, il sera bon de limiter de sucre dans son alimentation, car il constitue la nourriture privilégiée de ces champignons ; préférez les sous-vêtements de coton ; Et préférez pour votre hygiène intime les savons doux pour vous laver, en évitant douches vaginales, sprays intimes et autres savons parfumés…

Si les signes ne disparaissent pas progressivement, il est important de consulter : votre médecin pourra vous prescrire un traitement systémique avec un médicament antifongique, ou un traitement local à base d’ovules et/ou de crème. Notez que votre partenaire devra également être traité.

© MonGuideSanté.com

Posted in Bien être, Femme, Hygiène Tagged with: , , ,

La maison est un nid à polluants et allergènes
septembre 21st, 2011 by Pharmacien

 

L’Automne vient de sonner à la porte, l’Hiver est proche. Ces saisons sont propices à rester chez soi, à faire du cocooning. Pourtant, comme le remarque Sébastien Roche, Pharmacien Titulaire, de pharmacie du Comtat à Carpentras (84), conseille de plus en plus de personnes concernées par les problèmes d’allergies y compris dans la maison.

 

L'allergie saisonnière et les allergies dans la maison

 

Nous sommes tous sensibilisés sur la pollution extérieure, mais à l’intérieur de la maison, les polluants ne manquent pas…

Sébastien Roche : En effet, leur liste est longue et variée… Vernis, peintures, lasures, produits ménagers, désodorisants, colles des moquettes et des papiers peints, formaldéhyde des meubles en agglomérés dégagent des composés organiques volatils (COV) qui peuvent provoquer problèmes respiratoires et allergies.

Pour leur part, les poêles à pétrole, gazinières, chauffe-eau produisent monoxyde de carbone et oxyde d’azote. Quant aux constructions, surtout les anciennes, elles peuvent notamment contenir du plomb.

Sans oublier des sources polluantes très courantes comme les acariens invisibles dans les coussins, rideaux, tapis, literie, les chats et dans une moindre mesure les chiens, non pas comme on le croit du fait de leurs poils mais à cause d’une protéine très allergisante au niveau de leur peau.

Certaines plantes comme le ficus ont une sève qui peut générer des allergies. Sans parler des moisissures, de la poussière, des phtalates utilisées pour assouplir les plastiques (pvc, meubles, jouets…), bougies parfumées, etc.

La maison est un nid à polluants et allergènesQuels sont les symptômes de l’allergie ?

Sébastien Roche : Les yeux grattent et pleurent, le nez coule (comme la rhinite allergique), on tousse, on a des rougeurs, des démangeaisons. Cela peut aller jusqu’à des crises d’asthme parfois sévères.

Si l’on a un terrain allergique, mieux vaut appliquer le principe de pré- caution et éviter dans la mesure du possible les sources allergisantes dans la maison.

Comment agir dans la maison pour prévenir les risques d’allergies ?

Sébastien Roche : Il faut déjà commencer par des gestes basiques: aérer son intérieur tous les jours une demi-heure environ, si possible très tôt le matin en période de pollinisation qui est une source d’allergie bien connue.

D’ailleurs, si vous êtes allergique au pollen, lavez-vous la tête le soir afin de ne pas polluer votre oreiller.

Ne bouchez pas les grilles d’aération et faîtes vérifier chaque année votre système de ventilation mécanique si votre domicile en est équipé. Ne chauffez pas au-delà de 20°, car moisissures et acariens adorent la chaleur, lavez souvent votre literie et utilisez une housse anti-acariens.

Préférez carrelage et parquet vitrifié à la moquette. Si vous devez peindre, choisissez une peinture sans COV et aérez jusqu’à huit jours notamment pour une chambre de bébé, si vous achetez des meubles, renoncez aux agglomérés avec formaldéhyde. Attention aussi aux plantes d’intérieur excepté les « dépolluantes » (palmier, aloé vera…).

Pensez à retourner leur terre afin d’éviter les moisissures qui se développent égale- ment sur les vieux journaux, cartons et aliments. Nettoyez régulièrement et en profondeur votre mai- son, sans oublier l’intérieur du réfrigérateur, les filtres de climatisation et de chauffage à air pulsé.

Quant à vos chats et chiens, tenez-les loin de la chambre d’enfants et rincez-les régulièrement à l’eau tiède… même s’ils n’aiment pas ça ! Le soir, éteignez télévision, ordinateurs, téléphone portable et débranchez le wi-fi. Enfin… N’oubliez pas de vous déchausser en rentrant chez vous.

Les conseils de MonGuideSanté.com

  • Pour désodoriser votre maison utilisez le Spray assainissant Aromathera
  • Si vous cherchez des produits naturels et bio pour l’entretien de votre maison, pensez à visiter la rubrique « La Maison » de notre parapharmacie en ligne

© MonGuideSanté.com

Posted in Allergies, Bien être, Hygiène Tagged with: , , , ,