Category: Allergies

avril 30th, 2013 by Pharmacien

Le Danemark est à l’initiative d’une proposition visant à interdire la production et la commercialisation à l’intérieur de l’Union Européenne des produits en cuir contenant du chrome hexavalent. En attendant que la législation soit révisée, 30 % des articles en cuir (chaussures, sacs à main, gants, vestes, vêtements) contiennent plus de 3 mg de chrome hexavalent par kilo, soit la concentration maximale autorisée.

Le chrome hexavalent se forme pendant le processus de tannage du cuir qui nécessite le mélange de plusieurs produits chimiques. Il y a quelques années, des chaussures pour bébé, fabriquées en Chine, avaient été retirées du marché pour des seuils trop importants de chrome hexavalent susceptibles d’entraîner de graves problèmes d’allergies pour la peau. Ces dermatites sévères touchent le plus souvent les pieds ou les poignets quand le du port d’un bracelet de montre est en cause. Les autres produits en cuir comme les sacs à main provoquent moins de réactions car leur contact avec la peau est limité.

Entre 0,2 à 0,7% de la population est allergique au chrome hexavalent. Pour prévenir les risques, il est conseillé de se tourner vers les marques qui spécifient l’absence de chrome dans leurs produits. On doit aussi proscrire le port de chaussures en cuir sans chaussettes. Si les pieds ne sont pas secs, il faut éviter d’enfiler ses chaussures. L’humidité favorisant la sensibilisation, on évitera également de chausser des articles de cuir les jours de pluie.

Posted in Allergies Tagged with: , ,

7 conseils pour bien préparer le printemps et l’été
mars 26th, 2012 by Pharmacien

 

7 conseils pour bien préparer le printemps et l’été

 

Les périodes printanières et estivales s’annoncent bien. Le changement d’heure est passé, les oiseaux chantent de plus en plus et bientôt sera venu le temps de s’habiller plus légèrement et profiter des avantages de cette période de l’année.

Bien que la nonchalance et le farniente vont guider quelques uns de nos pas, il est primordial de bien préparer ces périodes d’ensoleillement, de promenades en plein air et de repas en extérieur. Sans forcément devenir hypocondriaque ou apprendre par coeur le Traité d’Hygiène de E.Tourtelle et J.-N. Hallé de 1838, voici quelques rappels pour préparer et parfaire votre printemps et votre été !

 

7 gestes simples au quotidien

 

  1. Le printemps et l’été c’est l’époque des fleurs, des promenades en forêt, en bord de mer et des roulades dans l’herbe. Au quotidien, pensez à vous protéger des éventuelles piqures d’insectes (avec des produits à utiliser corporellement et des produits à placer dans votre environnement ou sur vos vêtements pour faire fuir les insectes nuisibles).
  2. Ouvrez les fenêtres ! Aérez quotidiennement votre domicile et profitez de ces saisons pour faire prendre l’air à toutes vos couvertures, tapis et autres pulls ou vêtements d’hiver.
  3. Évitez impérativement de vous exposer au soleil sans protection et fuyez les températures qui seraient trop excédantes. Si vous ne pouvez pas faire autrement, pensez à toujours vous hydrater et emporter une bouteille d’eau ou une gourde avec vous. Vous pouvez aussi utilisez des vaporisateurs d’eau pour hydrater votre peau. N’oubliez pas non plus de ne pas vous exposer n’importe quand dans la journée. Car même si l’on peut calmer un coup de soleil avec quelques pommades ou crèmes, ceci est à proscrire pour votre santé.
  4. Se nettoyer correctement les narines, pour éliminer les poussières, graminées et pollens, en utilisant par exemple de l’eau de mer salée ou du sérum physiologique (qui pourra servir pour nettoyer vos yeux en cas de poussières ou d’irritations).
  5. Ne négligez pas votre hygiène corporelle. Les températures hautes multiplient la prolifération des microbes. Se laver les mains régulièrement dans la journée n’est pas inutile, sachant que l’extérieur nous amène à toucher encore plus d’objets fomites (qui sont des objets contaminés par des pathogènes et donc susceptibles de propager une infection par contagion). L’usage d’un savon doux et d’une brosse à ongles permettra de prendre soin de vos mains.
  6. Consommez un maximum de fruits et de légumes ! Profitez des vitamines qu’offrent les fruits et légumes de saison, crus, cuits ou en jus, les fruits et les légumes permettent de varier au maximum les repas et de se ressourcer. De préférence des produits locaux plus que des produits importés (pensez à rendre visite à vos agriculteurs et maraichers à proximité). N’oubliez pas qu’en cas d’allergies à certains fruits, vous trouverez sans doutes assez de variétés et familles pour faire votre bonheur – ou si vous n’aimez pas trop les fruits, il est possible de faire des cures de compléments alimentaires. Pour les personnes allergiques il existe de plus en plus de produits en grandes surfaces et commerces Bio, mais aussi sur Internet, entre autre avec des site de recettes et astuces pour les personnes allergiques comme le site : http://www.withlove-allergenfree.com/ Concernant votre ligne, même si des petits excès ne font pas de mal, ne négligez pas de consommer en fonction des besoins caloriques ; à savoir par exemple : pour les femmes entre 20-40 ans = 2200 kcal, 41-60 ans 2000 kcal – pour les hommes entre 20-40 ans = 2700 kcal, 41-60 ans 2500 kcal. Il est toujours possible de faire quelques régimes minceur, mais l’idéal réside dans une bonne alimentation quotidienne en fonction de vos vrais besoins. 
  7. Pour les sensations de jambes lourdes qui sont possibles avec la chaleur, évitez l’alcool et le tabac, pratiquez les bains de pieds et les massages des jambes avec des huiles. N’oubliez pas de faire quelques exercices physiques quotidiens, et vous trouverez aussi des drainants très actifs et naturels pour optimiser votre circulation.

 

© MonGuideSanté

Posted in Actualité, Allergies, Bien être, Hygiène Tagged with: , , , , , ,

Conseils pour mieux vivre avec les allergies
septembre 23rd, 2011 by Pharmacien

 

Démangeaison, nez qui coule, gêne respiratoire… sont autant de manifestations allergiques. Mieux vivre avec ses allergies nécessite tout d’abord de bien connaître l’allergène à l’origine de ces réactions indésirables et d’en privilégier l’éviction.

 

Conseils pour mieux vivre avec les allergies

Repérer les allergènes, c’est déjà un grand pas vers une vie plus sereine. Ils peuvent être aussi bien alimentaires, respiratoires que de contact et con- cerner des substances aussi banales et répandues que le pollen, les poils de chat, la poussière de maison, l’une des nombreuses substances contenues dans notre nourriture, les cosmétiques ou les médicaments. Voire même la simple exposition solaire !

Ces éléments de la vie courante peuvent en- traîner des réactions inappropriées voire démesurées de notre système immunitaire pouvant parfois aller jusqu’à la mort. C’est le cas, extrême, du choc anaphylactique, heureusement rare. Le plus souvent, l’allergie se traduit par un inconfort qui va de la simple gêne ponctuelle à une dégradation majeure de la qualité de vie. La première étape en cas de manifestations évoquant l’allergie est d’aller consulter son médecin, qui parfois, avec l’aide du spécialiste, va confirmer l’allergie et s’efforcer d’identifier l’allergène responsable.

Vous voulez déclarer la guerre aux allergies ?

 

Allergie au soleil, allergie alimentaire (au gluten, au lait…), allergie au pollen, allergie aux poils de chat et de chien, allergie cutanée au latex, les allergies sont nombreuses et épuisent notre corps. Heureusement, il existe des moyens de dépister et comprendre leurs origines, bien que certaines allergies sont encore l’objet d’origines troubles et que la pollution environnementale n’aide en rien en terme de progression des allergies sur la population.

Il n’est pas toujours possible d’identifier cet allergène ou de s’y sous- traire. Ainsi, de nombreux traitements permettent d’agir sur les symptômes. L’arsenal thérapeutique permet, si ce n’est de guérir, de restaurer autant que possible un confort de vie. Les réactions induites par la stimulation allergénique sont mises en route par le biais de médiateurs biologiques dont certains sont bien connus comme l’histamine. Ainsi, l’un des traitements les plus répandus est représenté par la famille des antihistaminiques.

Il existe de nombreux autres médicaments qui agissent à différents niveaux de cette réaction commençant par la désensibilisation dont le principe est de permettre à l’organisme de ne plus mettre en route ces différents mécanismes au contact de l’allergène connu.

Après une enquête sur notre environnement quotidien, des tests cutanés sont alors réalisés afin de confirmer ou d’infirmer la réalité de l’allergie. D’autres médicaments, très utilisés dans la maladie allergique, sont les corticoïdes dont l’action est plus complexe connue pour être un anti-inflammatoire puissant.

Depuis la découverte de la désensibilisation, il y a cent ans, d’énormes progrès ont été réalisés. La dernière nouveauté étant la désensibilisation par comprimé. « C’est une vraie révolution puisque, pour la première fois, le médicament sera disponible en pharmacie ! Le premier allergène en comprimé traite les allergies aux graminées et d’autres devraient suivre. Ces comprimés sont à prendre six mois par an sur une durée de trois ans », détaille le Professeur Charpin, pneumo allergologue chef de service, à la clinique des bronches, de l’allergie et du sommeil de l’Hôpital Nord de Marseille (13).

Pour réduire au maximum les risques de symptômes d’asthme, mieux vaut exclure rideaux, tapis, tableaux, peluches, vieilles couvertures en cas d’allergie aux acariens. Depuis quelques mois, des conseillères habitat-santé se rendent au domicile des particuliers, donnent des conseils et réalisent des prélèvements d’allergènes et de produits chimiques. « Elles interviennent à la demande du médecin lorsque l’on soupçonne le logement d’être à l’origine des maladies respiratoires. Leurs interventions sont actuellement prises en charge par certaines mutuelles mais pas par la Sécurité sociale », détaille Denis Charpin.

Plus complexe est l’allergie alimentaire que l’on détecte généralement après un accident allergique. Une ingestion de « Nutella® », par exemple, qui provoque des gonflements de la face. Depuis trois ans, les allergies alimentaires ont été multipliées par trois. Près de 8% des enfants souffrent d’allergies alimentaires et 4% des adultes.

« La désensibilisation aux allergies alimentaires n’existe pas même si des travaux de recherche sont en cours. Une fois que l’on sait à quoi on est allergique, il faut éviter de le manger à nouveau. C’est très contraignant pour la famille et cela a des conséquences sociales », explique Denis Charpin. Eviter de consommer des œufs ou de l’arachide devient alors une véritable gageure mais les allergiques n’ont pas le choix, la vigilance s’impose, basée sur la lecture attentive des étiquettes des aliments. Les tout petits doivent alors apprendre la frustration. A quelque chose malheur est bon, les familles d’allergiques alimentaires ont souvent une alimentation plus saine et équilibrée que la moyenne !

© MonGuiSanté.com

Bons plans MonGuidesanté.com

 

Posted in Actualité, Allergies, Bien être Tagged with: , , , ,

La maison est un nid à polluants et allergènes
septembre 21st, 2011 by Pharmacien

 

L’Automne vient de sonner à la porte, l’Hiver est proche. Ces saisons sont propices à rester chez soi, à faire du cocooning. Pourtant, comme le remarque Sébastien Roche, Pharmacien Titulaire, de pharmacie du Comtat à Carpentras (84), conseille de plus en plus de personnes concernées par les problèmes d’allergies y compris dans la maison.

 

L'allergie saisonnière et les allergies dans la maison

 

Nous sommes tous sensibilisés sur la pollution extérieure, mais à l’intérieur de la maison, les polluants ne manquent pas…

Sébastien Roche : En effet, leur liste est longue et variée… Vernis, peintures, lasures, produits ménagers, désodorisants, colles des moquettes et des papiers peints, formaldéhyde des meubles en agglomérés dégagent des composés organiques volatils (COV) qui peuvent provoquer problèmes respiratoires et allergies.

Pour leur part, les poêles à pétrole, gazinières, chauffe-eau produisent monoxyde de carbone et oxyde d’azote. Quant aux constructions, surtout les anciennes, elles peuvent notamment contenir du plomb.

Sans oublier des sources polluantes très courantes comme les acariens invisibles dans les coussins, rideaux, tapis, literie, les chats et dans une moindre mesure les chiens, non pas comme on le croit du fait de leurs poils mais à cause d’une protéine très allergisante au niveau de leur peau.

Certaines plantes comme le ficus ont une sève qui peut générer des allergies. Sans parler des moisissures, de la poussière, des phtalates utilisées pour assouplir les plastiques (pvc, meubles, jouets…), bougies parfumées, etc.

La maison est un nid à polluants et allergènesQuels sont les symptômes de l’allergie ?

Sébastien Roche : Les yeux grattent et pleurent, le nez coule (comme la rhinite allergique), on tousse, on a des rougeurs, des démangeaisons. Cela peut aller jusqu’à des crises d’asthme parfois sévères.

Si l’on a un terrain allergique, mieux vaut appliquer le principe de pré- caution et éviter dans la mesure du possible les sources allergisantes dans la maison.

Comment agir dans la maison pour prévenir les risques d’allergies ?

Sébastien Roche : Il faut déjà commencer par des gestes basiques: aérer son intérieur tous les jours une demi-heure environ, si possible très tôt le matin en période de pollinisation qui est une source d’allergie bien connue.

D’ailleurs, si vous êtes allergique au pollen, lavez-vous la tête le soir afin de ne pas polluer votre oreiller.

Ne bouchez pas les grilles d’aération et faîtes vérifier chaque année votre système de ventilation mécanique si votre domicile en est équipé. Ne chauffez pas au-delà de 20°, car moisissures et acariens adorent la chaleur, lavez souvent votre literie et utilisez une housse anti-acariens.

Préférez carrelage et parquet vitrifié à la moquette. Si vous devez peindre, choisissez une peinture sans COV et aérez jusqu’à huit jours notamment pour une chambre de bébé, si vous achetez des meubles, renoncez aux agglomérés avec formaldéhyde. Attention aussi aux plantes d’intérieur excepté les « dépolluantes » (palmier, aloé vera…).

Pensez à retourner leur terre afin d’éviter les moisissures qui se développent égale- ment sur les vieux journaux, cartons et aliments. Nettoyez régulièrement et en profondeur votre mai- son, sans oublier l’intérieur du réfrigérateur, les filtres de climatisation et de chauffage à air pulsé.

Quant à vos chats et chiens, tenez-les loin de la chambre d’enfants et rincez-les régulièrement à l’eau tiède… même s’ils n’aiment pas ça ! Le soir, éteignez télévision, ordinateurs, téléphone portable et débranchez le wi-fi. Enfin… N’oubliez pas de vous déchausser en rentrant chez vous.

Les conseils de MonGuideSanté.com

  • Pour désodoriser votre maison utilisez le Spray assainissant Aromathera
  • Si vous cherchez des produits naturels et bio pour l’entretien de votre maison, pensez à visiter la rubrique « La Maison » de notre parapharmacie en ligne

© MonGuideSanté.com

Posted in Allergies, Bien être, Hygiène Tagged with: , , , ,