Category: Homme

octobre 29th, 2013 by Pharmacien

Le bœuf aux hormones de croissance est au cœur d’un conflit qui oppose les Etats-Unis et l’union européenne depuis les années 80. Outre-Atlantique, 96 % des bovins fournisseurs de viande sont traités aux hormones pour grandir plus vite et être prêts à partir à l’abattoir, 15 à 20 jours avant la date requise pour un animal dont la croissance est naturelle. L’UE refuse ce mode d’élevage en arguant qu’il existe de sérieux doutes quant aux effets des hormones sur la santé humaine et notamment la reproduction.

Une nouvelle étude donne raison à cette argumentation. Des chercheurs de la Harvard School of Public Health ont voulu savoir comment la viande produite aux États-Unis influence la fertilité des consommateurs. En analysant plus de 350 échantillons de sperme de 156 hommes suivis par un centre de fertilité et interrogés en détail sur leur alimentation, ils ont observé que les hommes qui mangent beaucoup de viande transformée, comme le bacon et les saucisses, ont un sperme d’une qualité inférieure à ceux qui n’en mangent pas. La morphologie de leurs spermatozoïdes (la taille et la forme des structures cellulaires) est anormale, ce qui contribue à accroître le risque d’infertilité. A l’inverse, manger du poisson blanc, comme le cabillaud ou le flétan, a un effet positif sur la forme des spermatozoïdes et manger des poissons gras, comme le saumon et le thon, augmente le nombre de spermatozoïdes.

Dans la revue américaine Human Reproduction, les chercheurs soulignent que « cette étude confirme toutes les précédentes études sur la fertilité » et qu’ « une alimentation saine fabrique des spermatozoïdes sains ».

Source: Topsante.com

Posted in Homme Tagged with:

Pénis : vers une diminution de la taille.
juin 12th, 2013 by Pharmacien

Une étude anglaise, réalisée à partir de la base de données du site anglais TheyFit qui commercialise quelque 95 tailles de préservatifs différentes, suggère que la taille du pénis (en érection) des Britanniques serait passée de 15,4 cm à 12,95 cm en l’espace de dix ans.

Selon cette entreprise qui compte 20 000 clients à travers le monde, les commandes des internautes trahissent cet inquiétant phénomène. Les résultats de cette enquête corroborent ceux d’une étude italienne menée en 2012 par l’hôpital universitaire de Padoue. Les chercheurs avaient observé une réduction de 10 % de la taille du pénis au cours des 60 dernières années : en 1948, la longueur moyenne du pénis au repos était ainsi de 9,7 cm, contre 8,9 cm aujourd’hui.

Selon les scientifiques, les polluants, les produits chimiques utilisés dans l’agriculture et les autres facteurs environnementaux qui perturbent le système endocrinien, comme les ondes émises par le téléphone portable, seraient à l’origine de cette tendance.

Source: www.lexpress.fr

Posted in Homme Tagged with: , ,

avril 14th, 2011 by Pharmacien

Le musée phallologique, qui a ouvert ses portes en 1997 dans le port de pêche de Husavik, en Islande, s’apprête à accueillir enfin son premier spécimen humain !

Il s’agira de celui de Pall Arason, qui avait promis à son ami Sigurdur Hjartarson, créateur du musée, que le jour où il mourrait, il lui ferait don de son service trois-pièces, indique Fox News. Décédé il y a peu à l’âge de 95 ans, son sexe va enfin pouvoir rejoindre la galerie, qui compte à ce jour 209 spécimens, parmi lesquels celui d’un ours, d’une baleine ou d’un morse. L’opération a été effectuée en janvier, a précisé le directeur de l’hôpital d’Akureyri où s’est déroulée l’intervention.

Le spécimen humain devrait donc rejoindre le musée sous peu.

Posted in Homme

septembre 12th, 2010 by Pharmacien

Selon une étude américaine récente, les hommes seraient davantage sujets aux troubles cognitifs légers. Pour évaluer la prévalence des troubles cognitifs selon l’âge et le sexe, les chercheurs de la Mayo Clinic de Rochester (État de New-York, Etats-Unis) ont interrogé 2 050 personnes âgées de 70 à 89 ans, habitant dans l’état du Minnesota. Ils les ont également soumis à un test neurologique utilisé pour évaluer la démence (le Clinical Dementia Rating Scale).
D’après les résultats de l’étude, parmi les participants qui ne présentaient pas de démence, 16 % en moyenne souffraient de troubles légers de la mémoire 19 % parmi les hommes, et 14 % parmi les femmes. Les hommes ont donc 1,5 fois plus de risques de présenter de tels troubles. Autre enseignement de cette étude : les individus ayant un niveau scolaire bas ou n’étant pas mariés présentent les taux les plus élevés de troubles cognitifs légers.

Source: Doctissimo

Posted in Homme Tagged with: , , ,

septembre 11th, 2010 by Pharmacien

« On estime en France à environ 8 500 le nombre de nouvelles contaminations par an, sachant que la moitié concerne les homosexuels« , indique Le Figaro.

« Ces derniers sont 200 fois plus touchés par le VIH que la population hétérosexuelle (non toxicomane) », selon une étude parue dans The Lancet Infectious Diseases et menée par l’INVS. « Nous savons qu’entre 13 à 18% des gays sont infectés par le VIH, ce qui est énorme puisqu’il s’agit de la prévalence observée en Afrique du Sud où l’épidémie est majeure », observe le Dr Caroline Semaille, responsable de l’unité VIH-Sida à l’INVS. « À titre de comparaison, on estime que la prévalence de l’infection à VIH en France est de 0,23% ». « Si les gays sont les plus concernés, c’est parce qu’ils prennent plus de risques que les autres en ayant des rapports non protégés, d’autant qu’ils ont en général plus de partenaires.

Et parce qu’en elle-même, la pratique sexuelle des homosexuels hommes est plus contaminante que celle des hétéros », note le quotidien. « Les autres pays européens et les États-Unis ont fait le même constat, notamment depuis 2000 », ajoute le journal.

Posted in Homme, Prévention Tagged with: , , ,

mai 11th, 2010 by Pharmacien

Le Figaro s’intéresse à une étude publiée dans le British Medical Journal concernant « l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente », due à Chlamydia trachomatis, qui « a pour caractéristique de provoquer peu ou pas de symptômes, notamment pour les jeunes filles ».

« Le problème, c’est qu’en l’absence de traitement, cette infection majore le risque de stérilité et de grossesse extra-utérine », précise le quotidien. Il rappelle qu’en Grande-Bretagne, « les pouvoirs publics ont recommandé en 2003 un dépistage annuel pour les jeunes filles de moins de 25 ans ». Il souligne également que des experts suggèrent de « réaliser un test après chaque nouveau partenaire ».

Posted in Femme, Homme Tagged with: , , ,

mai 5th, 2010 by Pharmacien

Un homme sur deux en France a déjà rencontré des problèmes d’érection, un désagrément en relation étroite avec son état de santé et qu’il a tout intérêt à traiter, selon des spécialistes.

Selon un sondage Ifop publié mardi (réalisé en ligne du 8 au 12 avril auprès de 954 hommes, méthode des quotas), 49% des hommes ont déjà souffert de problèmes d’érection, 6% souvent, 15% de temps en temps, 28% rarement. Plus on vieillit plus on en souffre : 38% des moins de 50 ans sont concernés, et 77% des plus de 65 ans. La moitié des plus de 65 ans en souffrent régulièrement, et seulement 10% des moins de 50 ans.

La quasi-totalité des hommes interrogés pensent que l’érection est nécessaire pour l’équilibre de l’homme et sa confiance en soi (93%), indispensable à l’harmonie du couple (92%) et caractéristique d’un bon état de santé (87%).

La dysfonction érectile provoque « une importante souffrance chez l’individu », a noté le Pr Pierre Costa, chef du service d’Urologie-andrologie du CHU de Nîmes, lors d’une conférence de presse organisée par le laboratoire Bayer.

« Il ne se sent plus un homme, il a une anxiété de performance, il a peur de ne plus être capable d’être en couple » et traiter le symptôme « lui permet de retrouver sa confiance en lui », dit-il, mais pas seulement.

Citant des études, il note que « les personnes âgées ayant une activité sexuelle vivent plus longtemps et mieux ». Les troubles de l’érection peuvent en outre alerter sur l’arrivée de maladies qui diminuent l’afflux de sang dans le pénis, telles que l’hypertension, le diabète, la dépression, les maladies de la prostate…

Selon une étude de 2003, « quand il y a un terrain favorable, le trouble de l’érection arrive trois ans avant le premier infarctus », dit-il.

Parce qu’ils souffrent de dysfonction érectile, nombre d’hommes ont tendance à interrompre leurs traitements contre l’hypertension, la dépression ou le diabète… D’où un risque important pour leur santé.

Trois vasodilatateurs, qui favorisent l’afflux de sang dans le pénis en bloquant l’enzyme PDE-5, occupent le marché du dysfonctionnement érectile : n°1 le Viagra (molécule Sildenafil, lancé en 1998), puis le Cialis (Tadalafil, 2003), et le Levitra (Vardenafil, 2003), dont la part de marché est en Europe de 15%.

Leur impact se manifeste plus ou moins rapidement et dure plus ou moins longtemps. Les effets secondaires – maux de tête, rougeurs, voire nausées, vertiges… – sont à peu près similaires. Délivrés sur ordonnance, ils ne sont pas remboursés. On en trouve des succédanés sur l’internet, sans garantie de composition et de qualité.

Bayer a à cette occasion annoncé la diminution de moitié du prix fabricant hors taxe de son médicament Levitra, que souvent les patients coupent en deux pour alléger la facture. Le prix public d’un comprimé, à prendre avant chaque relation sexuelle, varie à ce jour de 8 à 15 euros.

Outre les médicaments, les traitements incluent l’injection d’une substance dilatant les vaisseaux sanguins de la verge, l’usage d’une pompe qui fait affluer le sang dans le pénis, la chirurgie réparatrice, ou la pose d’une prothèse.

Source: AFP

Posted in Homme Tagged with: , , , ,

avril 29th, 2010 by Pharmacien

L’incidence de l’ostéoporose est appelée à augmenter avec le vieillissement de la population et il va en être de même pour les fractures ostéoporotiques. Quand la hanche est touchée, il semble que la mortalité immédiate et même tardive soit bien supérieure à celle de la population générale. Le sexe a-t-il une influence sur ces phénomènes ? C’est à cette question que répond une étude de cohorte prospective réalisée au Danemark, dans laquelle ont été inclus plus de 41 000 sujets sélectionnés à partir d’une base de données. Dans tous les cas, une fracture de la hanche était survenue entre le 1er janvier 1999 et le 31 décembre 2002, et le suivi a été assuré jusqu’au 31 décembre 2005.

La mortalité s’est avérée plus élevée chez les hommes, alors que ceux-ci étaient plus jeunes en moyenne de 4 ans que les femmes au moment de la fracture de la hanche. La mortalité cumulée à 12 mois après une telle fracture a été estimée à 37,1 % dans le sexe masculin et à 26,4 % dans le sexe féminin, versus respectivement 9,9 % et 9,3 % au sein de la population générale. Au cours de l’année qui a suivi la fracture, le risque relatif (RR) de décès chez les femmes a été positivement associé : 1) à l’âge, soit un RR de 1,06 ; 2) au nombre de médicaments utilisés de manière courante (RR=1,04) ; 3) aux composants spécifiques de l’index de comorbidités dit de Charlson. Des relations voisines ont été mises en évidence dans le sexe masculin, pour ce qui est du nombre de médicaments (RR=1,06) et de l’index de comorbidités.

L’analyse des courbes de survie à long terme a révélé l’existence d’une surmortalité chez les hommes, soit un RR de 1,70 (p<0,001 versus les femmes), après ajustement en fonction des facteurs de confusion potentiels, tels l'âge, le site de la fracture, le nombre et le type de médicaments, ainsi que les comorbidités chroniques. Cette surmortalité à long terme, observée dans le sexe masculin, est difficile à expliquer, mais elle mérite d'être prise en compte dans la période qui suit la survenue d'une fracture de la hanche. Nimann Kannegaard P et coll. Excess mortality in men compared with women following a hip fracture. National analysis of comedications, comorbidity and survival. Age Ageing 2010; 39: 203-209. Dr Philippe Tellier

Posted in Homme

avril 28th, 2010 by Pharmacien

Après avoir créé Somatoline pour les femmes, le laboratoire récidive cette année avec une gamme spécifique aux hommes. La publicité qui passe actuellement à la télévision peut faire rêver beaucoup d’hommes. Mais comment peut on penser devenir comme le mannequin sans faire un minimum de sport ?

Après avoir promis monts et merveilles aux femmes, les publicitaires ont surement voulu tester comment le public masculin allait réagir. A première vue très bien. Nos différentes enquêtes laissent entrevoir des ventes assez colossales pour un lancement. Ces messieurs prennent en même temps des compléments alimentaires pour les aider à perdre les poignées d’amour.

Après la crème qui vous fait maigrir en dormant, quelle sera la prochaine innovation ?

Les paris sont lancés !

Posted in Homme Tagged with: , ,