Comment prévenir naturellement les risques cardio-vasculaires ?

5 fruits et légumes par jour reste un bienfait santé contre les maladies cardiovasculaires

 

Première cause de mortalité dans le monde, le risque lié aux maladies cardio-vasculaires pourrait être considérablement réduit en adoptant ces règles d’hygiène de vie simple. Il existe également des solutions naturelles pour prévenir de telles pathologies. A condition de les expérimenter dans le cadre d’un accompagnement médical régulier.

 

5 fruits et légumes par jour reste un bienfait santé contre les maladies cardiovasculaires

 

Les maladies cardiovasculaires affectent le cœur et/ou les vaisseaux sanguins. Elle sont une cause prédominante de maladie et de décès quelque soit le pays. Aux États-Unis (même si notre alimentation française est bien différente), par exemple, la principale cause de décès est la maladie coronarienne, une maladie cardiovasculaire dans laquelle le rétrécissement des vaisseaux sanguins du cœur par des dépôts graisseux ralentit le flux sanguin vers le cœur et peut éventuellement provoquer une crise cardiaque (infarctus du myocarde).

Prendre soin de soi pour minimiser les risques cardiovasculaires passe aussi par une connaissance précise des risques différents qui nous différencient toutes et tous. Ainsi, comme de nombreuses maladies, à la fois la génétique (ce que l’on hérite de nos parents) et l’environnement jouent un rôle prépondérant.

Comme le souligne de nombreuses études, ce sera par la nutrition que beaucoup d’actes positifs peuvent se mener, et c’est ce que souligne une étude publiée le 11 octobre 2011 dans l’éminente revue PloS Medicine, qui remarque que les personnes génétiquement influencées (et ceux qui ne le sont pas aussi) à une maladie cardiaque pourraient réduire leur risque grâce à une nutrition accrue en fruits et légumes crus.

En bref, manger des légumes crus et des fruits plus de 5 fois par jour est finalement une très une bonne chose, voilà ce que nous amène à conclure cette étude. Pour l’heure regardons les quelques conseils préparés par nos pharmaciens, pour compléter ces soins naturels apportés par la nutrition.

 

  • Les huiles de poisson ont un effet bénéfique sur la santé cardiovasculaire grâce aux fameux oméga-3 qu’elles contiennent. Les études épidémiologiques montrent qu’elles réduisent le risque d’infarctus du myocarde ainsi que les récidives. Pour en bénéficier, consommez des poissons gras (saumon, thon, maquereau, anchois, sardines…),des crustacés, deux à trois fois par semaine, ou faites régulièrement une cure de compléments alimentaires spécifiques Oméga-3.
  • L’ail (allium sativum) est recommandé par l’American Heart Association dans sa liste d’aliments ayant un effet cardioprotecteur. On considère qu’il abaisse légèrement le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins. C’est aussi un antiagrégant plaquettaire recommandé pour la prévention de l’arthérosclérose. Ses effets sur l’hypertension sont en revanche modérés. On peut l’ajouter à son alimentation ou l’utiliser sous forme d’extrait désodorisé en complément alimentaire.
  • L’aubépine (craetagus oxyacentha) est relaxante et calmante, elle sied particulièrement aux personnes stressées, au sommeil agité, souffrant de légères palpitations liées à l’angoisse…
  • L’olivier (olea europaea) a un effet dilatateur sur les vaisseaux sanguins, il aide à réguler la tension artérielle, tout en contribuant à lutter contre l’accumulation des mauvaises graisses dans le sang. On peut utiliser ses feuilles fraîches en tisane matin et soir pour un effet préventif intéressant.
  • Le ginkgo biloba contient des bioflavonoïdes qui vont renforcer la paroi des capillaires sanguins, des veines et des artères. Il est particulièrement intéressant au niveau cérébral où il va améliorer la mémoire, l’attention et la concentration. On le trouve sous forme de tisanes ou de compléments alimentaires.
  • Le pin maritime (pinus pinaster) permet également d’atténuer l’agrégation plaquettaire chez les personnes atteintes de troubles cardio-vasculaires. Très riche en OPC (oligo-proanthocyanidines), des antioxydants puissants, il renforce les parois veineuses et diminue les symptômes de l’insuffisance veineuse.

Agir contre le cholestérol

Fruits, légumes et micronutrition pour prendre soin de son coeur

En excès, le cholestérol, en particulier le mauvais, celui dit LDL (de l’anglais : Low Density Lipoproteins), se dépose sur la paroi des artères, notamment celles du cœur, ce qui aboutit à la formation de plaques, rendant plus difficile le passage du sang. Peut aboutir à la formation de caillots et augmenter le risque d’infarctus.

Sur conseils de votre médecin traitant, certains compléments alimentaires peuvent être très efficaces pour réduire ce cholestérol : c’est le cas comme nous l’avons vu des Oméga-3, mais aussi de certaines vitamines (E, B6, B9, B12), du pourpier

La levure de riz rouge (à associer à de l’enzyme Co-Q10) est le produit d’un champignon microscopique cultivé sur le riz : elle est capable de réduire de manière notable le taux de cholestérol et de lipides sanguins, et de réduire les rechutes d’accidents cardio-vasculaires.

Quant aux phytostérols, ce sont des composés issus du monde végétal possèdant une structure proche du cholestérol animal : ils ont un effet hypocholestérolémiant démontré sans effets secondaires.

 

© MonGuideSanté.com

octobre 12th, 2011 by