Quel danger avec les ondes émises par les babyphones ?

Une étude du laboratoire de physique de l’Institut Pascal, qui dépend du CNRS, recommande la prudence dans l’utilisation des babyphones. Comme les téléphones portables, les écoute-bébés sont des appareils à radiofréquences qui émettent des ondes potentiellement nocives. Certes, cette puissance d’émission diffère largement : elle peut atteindre 2 watts pour un mobile, contre 0,01 watt pour un interphone bébé. Mais de nombreuses études montrent que le cerveau des nourrissons absorbe davantage les ondes que celui des adultes.

À la demande d’un fabricant de babyphones, les chercheurs ont analysé la puissance d’émission d’ondes de 5 modèles vendus sur le marché et observé des écarts allant de 1 à 33 ! Les appareils analogiques sont ceux qui émettent le moins, tandis que ceux qui utilisent la technologie DECT sont les plus puissants.

Dans un rapport d’expertise sur les radiofréquences, paru en 2009, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommandait déjà plusieurs mesures de précaution, comme le fait de « sensibiliser le public à des indicateurs d’exposition par le développement de labels intelligibles » ou d’éloigner l’appareil du lit de bébé. Parmi tous les modèles proposés, les parents peuvent opter de préférence pour un appareil avec mode « déclenchement automatique à la voix » ou système « VOX » qui n’émet pas en continu. Il leur est conseillé de toujours éteindre la base du babyphone si le récepteur est éteint.

Source: www.pourquoi-docteur.nouvelobs.com

juin 24th, 2013 by