Un suivi régulier ne ralentit pas la progression de la maladie d’Alzheimer

Une étude conduite par l’équipe de Bruno Vellas (Inserm U558  » Epidémiologie et analyses en santé publique », Université Paul Sabatier, Toulouse) sur plus de 10 000 patients atteints de la maladie d’Alzheimer montre qu’un suivi global standardisé et systématique dans les centres mémoire ne suffit pas à ralentir la progression de la pathologie. Les chercheurs ont voulu tester l’efficacité de la prise en charge des malades au sein de 50 centres mémoire. Ils ont suivi deux groupes de patients atteints de formes modérées de la maladie : un premier a bénéficié d’un suivi complet régulier standardisé.

Ce suivi concerne non seulement la mémoire mais aussi l’ensemble des symptômes liés à l’Alzheimer comme l’équilibre ou la nutrition : au moindre trouble détecté, des conseils et suggestions pratiques sont délivrés au patient et à son entourage et le médecin traitant est prévenu. L’autre groupe bénéficiait d’un suivi classique.
Au bout de 2 ans, il n’y a eu aucune différence entre les deux groupe dans l’évolution de la maladie, « preuve que le suivi et la prise en charge standardisés, réguliers et systématiques en centre mémoire ne sont pas suffisants pour retarder la survenue de la dépendance».

Source: Le Point.fr

juin 11th, 2010 by