Le goût de la bière, même sans alcool, déclenche une libération de dopamine

Une étude récente a démontré que le goût de la bière pouvait déclencher la libération de dopamine, un neurotransmetteur agissant dans le cerveau. Dans le cadre d’une étude portant sur le développement des addictions, des neurologues de l’université de l’Indiana ont découvert que la dopamine, ou « hormone du bonheur », était libérée même en l’absence des effets de l’alcool. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Neuropsychoparmacology.

« À notre connaissance, il s’agit de la première expérience menée chez les humains montrant que le goût d’une boisson alcoolisée peut, à lui seul, déclencher l’activité de la dopamine au sein du centre de la récompense dans le cerveau, sans que le sujet ne soit sous l’influence de l’alcool », a déclaré le directeur de l’étude, David Kareken.

Pour cette étude, l’activité de la dopamine a été mesurée dans le cerveau de 49 hommes ayant bu leur bière préférée ou la boisson énergétique sans alcool Gatorade. L’étude a montré que le goût de la bière suffisait à déclencher la libération de dopamine. En outre, son effet s’est avéré beaucoup plus important que celui du produit Gatorade, bien que de nombreux participants aient déclaré préférer le goût de la boisson énergétique. L’étude a également mis en évidence que cet effet était bien plus fort chez les participants ayant des antécédents familiaux d’alcoolisme.

avril 24th, 2013 by