Le bio est-il bon pour la santé ?

L’épidémiologiste Emmanuelle Kesse a annoncé hier le lancement d’une vaste étude sur la consommation de produits bio en France. Baptisée « BioNutriNet », elle devrait concerner 100 000 personnes, dont la moitié adeptes du bio, et durer au moins cinq ans. L’objectif est de répondre à une question qui taraude bon nombre de consommateurs français : faut-il manger bio pour se porter mieux ?

C’est la première fois qu’une étude d’une telle envergure évaluera à long terme les effets bénéfiques sur la santé des produits biologiques. L’état nutritionnel (vitamines et minéraux) et toxicologique (résidus de pesticides) des consommateurs de bio sera mesuré sur un sous-groupe de 300 personnes, à partir de marqueurs sanguins et urinaires.

Grâce à la cohorte NutriNetSanté, on en sait déjà plus sur le profil des adeptes de produits bio (7 % de la population française). Ils sont physiquement plus actifs, moins souvent en surpoids ou obèses, ont un meilleur niveau d’étude mais pas de revenus supérieurs que les non-consommateurs. Si leurs rations caloriques journalières sont comparables à ceux qui ne mangent pas bio, leurs apports en vitamines, minéraux, omega-3 et fibres sont supérieurs. BioNutriNet permettra d’affiner ces analyses, mais aussi de déterminer un éventuel effet protecteur vis-à-vis de certaines pathologies chroniques, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Source: L’Express.fr

février 18th, 2014 by