La Mutualité Française réclame une réforme rapide du circuit du médicament

Alors que le ministre de la Santé Xavier Bertrand a annoncé sur France Inter, lundi 17 janvier, que la présentation du projet de loi sur la réforme de la pharmacovigilance était prévue « avant la fin de l’année », la Mutualité France réclame que cette refonte se fasse « dans les plus bref délais ». L’organisme souhaite contribuer à cette réforme en présentant « prochainement » des propositions liées aux autorisations de mise sur le marché, à la pharmacovigilance, ou encore à l’évaluation des spécialités médicales.

La Mutualité Française fait également savoir que l’indemnisation des patients doit passer par le laboratoire Servier et non par « la solidarité nationale ».

« La Mutualité Française rappelle que le rapport bénéfice/risque pour évaluer les médicaments doit avoir comme priorité la santé des patients et non le profit des laboratoires. Elle considère également que l’absence d’investissements publics suffisants dans les domaines de la formation, de la recherche, du soutien aux publications…, permet à l’industrie pharmaceutique de prendre une place exorbitante qui aliène l’indépendance des prescripteurs », indique l’organisme français.

De son côté, Xavier Bertrand a annoncé, lundi 17 janvier, que « des propositions fortes [avaient] été faites » pour réformer le circuit du médicament. Le ministre de la Santé a également évoqué la possibilité de « changer radicalement le système ».

Source: Le Parisien

janvier 19th, 2011 by