Epidémie de grippe

En France métropolitaine, la semaine dernière, l’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimée à 280 cas pour 100 000 habitants (soit 176 000 nouveaux cas), au dessus du seuil épidémique (174 cas pour 100 000 habitants). Selon le modèle de prévision basé sur les données historiques**, le niveau d’activité des syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter la semaine prochaine et confirmer ainsi l’arrivée de l’épidémie.
Au niveau régional, douze régions de France métropolitaine avaient dépassé le seuil épidémique la semaine dernière. Les incidences les plus élevées ont été notées en : Nord-Pas-de-Calais (405 cas pour 100 000 habitants), Centre (399), Ile-de-France (382), Bretagne (370), Basse-Normandie (266), Franche-Comté (262), Haute-Normandie (261), Limousin (250), Poitou-Charentes (216), Rhône-Alpes (203), Aquitaine (196) et Picardie (194).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 24 ans (3 mois à 87 ans ); les hommes représentaient 52% des cas.
Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité (aucun cas d’hospitalisation rapporté).

Estimation de la part attribuable à la Grippe
Grâce à un modèle de régression périodique appliqué aux données historiques de surveillance, le réseau Sentinelles estime, pour chaque semaine, la part attribuable à la grippe parmi les consultations pour syndromes grippaux. Ce nombre de consultations correspond à l’excès de consultations pour syndromes grippaux observé par rapport à ce qui serait attendu à cette période de l’année s’il n’y avait pas une épidémie de grippe, des syndromes grippaux pouvant être dus à d’autres virus (détail du calcul sur la page Méthodes du site Sentinelles : www.sentiweb.fr/?page=methodes).
Ainsi pour la semaine 51, le nombre de consultations attribuables à la grippe parmi les consultations pour syndromes grippaux est estimé à 111 000, [intervalle de prédiction à 90% : 66 500 ; 155 500].
Cette estimation prend en compte les cas de grippe vus en médecine générale répondant à la définition du réseau Sentinelles. Elle ne prend pas en compte les cas de grippe ne répondant pas à cette définition ou non vus par les médecins généralistes.

(**) Viboud C, Boelle PY, Carrat F, Valleron AJ, Flahault A. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.

Source: Réseau Sentinelles

janvier 3rd, 2011 by