Des bons de réduction pour améliorer son hygiène de vie ?

En Grande-Bretagne, une opération inédite, baptisée « grand swapathon» prévoit de distribuer des bons de réduction d’une valeur totale de 250 millions de livres (291 millions d’euros) dans tout le pays. Ces chéquiers sont parrainés par de grandes marques agro-alimentaires comme Nestlé, Unilever et Kellogg’s.

Ils offrent des réductions sur certains produits alimentaires plus sains (des fruits et légumes, du pain complet, du riz, des corn flakes, de la bière sans alcool…), sur des entrées dans des clubs de gymnastique et des piscines ou encore sur l’achat de vêtements de sport et même de la console Wii Fit de Nintendo. Le ministre de la Santé, Andrew Lansley, a salué une « initiative enthousiasmante», ajoutant qu’il s’agissait d’un « bel exemple de la façon dont le gouvernement, les médias, l’industrie et les distributeurs peuvent travailler ensemble pour aider les familles à mieux prendre soin de leur santé».

Le programme fait partie d’une nouvelle approche mise en avant par le ministre de la Santé, qui privilégie l’incitation et veut rompre avec l’approche dirigiste du précédent gouvernement travailliste. Mais cette opération, parrainée par le privé, est vivement critiquée par le « National Obesity Forum» qui regroupe des professionnels de santé autour de la question de l’obésité. D’après ses experts, l’industrie cherche l’approbation du gouvernement « sans faire grand chose pour promouvoir une nourriture saine en échange».La chaîne de supermarchés Asda, le tabloïd News of the World et d’autres magasins vont commencer à distribuer des chéquiers d’une valeur de 50 livres (58 euros) à partir du week-end prochain.

Source: TV5

janvier 3rd, 2011 by