Oméga 3 et cerveaux

Les personnes âgées présentant un taux plus élevé d’acides gras oméga-3, que l’on trouve principalement dans l’huile de poisson, ont un cerveau plus volumineux. Ce volume équivaut à préserver pendant un à deux ans la santé cérébrale. C’est le résultat d’une étude américaine publiée dans la revue Neurology.

Des chercheurs de l’Université du Dakota du Sud et du Health Diagnostic Laboratory à Richmond (États-Unis) ont réalisé une étude sur 1 111 femmes âgées participant à l’étude Women’s Health Initiative Memory. Le taux des acides gras oméga-3 AEP et ADH des participantes dans les érythrocytes a été mesuré. Huit ans plus tard, lorsque les femmes avaient atteint un âge moyen de 78 ans, le volume de leur cerveau a été mesuré par IRM.

Les résultats ont révélé que les femmes dont le taux d’oméga-3 était deux fois plus élevé que celui des autres présentaient un volume cérébral supérieur de 0,7 %. Chez les participantes dont le taux d’oméga-3 était élevé, le volume de l’hippocampe était également supérieur de 2,7 %. Dans le cadre de la maladie d’Alzheimer, l’hippocampe, qui joue un rôle important dans la mémoire, commence à s’atrophier avant même l’apparition des symptômes.

« Ces taux supérieurs d’acides gras peuvent être obtenus par l’alimentation et l’utilisation de suppléments », a expliqué l’auteur principal, James V. Pottala. « Nos résultats suggèrent que l’effet sur le volume cérébral équivaut à retarder d’un à deux ans la perte normale des cellules cérébrales liée à l’âge ».

Source: ACS Publication

janvier 31st, 2014 by